Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Végétaux commençant par la lettre G.

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Végétaux commençant par la lettre G.   Ven 27 Avr - 18:12

Garance (en cours), Guimauve (en cours), Génépi (en cours), Gingembre ou Génévrier (en cours), Gentiane (en cours), Girofle (en cours), Gui (en cours).


Dernière édition par le Ven 4 Mai - 16:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Garance (en cours)   Ven 27 Avr - 18:15

(en cours)

Garance : (Rubia tinctorum)

A - Nom de la plante : Garance, (Rubia tinctorum)

Appelée aussi :


1 – Description.
Elle pousse dans les régions méditerranéennes et était jadis abondamment cultivée en plein champs. C'est une plante vivace, possédant un rhizome sous-terrain rougeâtre. La tige est une scabre quadrangulaire et ascendante. les feuilles sont rigides, lancéolées, groupées en verticelles. Au sommet des tiges, des cymes de menues fleurs jaunâtres. Les fruits sont des baies noirâtres.



Langage des fleurs.


2 – Histoire.

Croyances.

3 – Vertus.
Diurétique, affections rénales, désinfectant et sédatif.

La racine de cette plante est utilisée par les teinturiers pour la teinture en rouge. Ce colorant rouge "l'Alizarine" était jadis employé pour la fabrication de teintures et d'encres.

B - Recettes pour se nourrir.

C - Recettes pour guérir (Aucun résultat garanti).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Guimauve (en cours)   Ven 27 Avr - 18:20

(En cours)


A - Nom de la plante : la Guimauve, (Althaea officinalis L.)

Appelée aussi : Guimauve officinale, Mauve blanche, Guimauve sauvage, Bourdon de Saint Jacques.

Origine du nom.
De gui, dérivé du grec hibiskos, mauve et de mauve, n.f.
Son nom d'althaea signifie "guérir", car la plante est propre à soulager de nombreuses maladies.

1 – Description.
Elle pousse en Europe, au bord des cours d'eau, sur des terrains frais.
Elle mesure de 0,70 à 1,50 m. C'est une plante vivace. La tige est robuste et cylindrique, veloutée, peu ramifiée. Les feuilles sont vert blanchâtre, pétiolées, larges, épaisses, ovales, pointues. Les fleurs sont blanches ou roses (juin à septembre), par trois à l'aisselle des feuilles dans le haut de la tige. Genre : Althaea ; famille des malvacées.

Culture & Récolte.
Elle se cultive en terre riche en humus, profonde et fraîche. Parties utilisées : racines, parfois feuilles et fleurs. Ne récoltez pas les racines avant deux ans. A l'automne lorsque la partie supérieure est morte, creusez pour trouver les racines matures et retirez les petites racines latérales. Lavez, pelez et séchez ces racines en entier ou en tranches.

Langage des fleurs.

2 – Histoire.
Venue des steppes asiatiques bien avant l'ère chrétienne, la Guimauve s'est facilement acclimatée en Europe. Recencée dans un des capitulaires de Charlemagne, elle est cultivée pendant tout le haut Moyen âge et a été exploitée dans les jardins monatiques.
Pline recommande que sa racine soit enlevée avec un instrument en or.
Ses vertus thérapeutiques remontent au temps d'Hippocrate. Elle était très cultivée dans les jardins des monastères puis elle se répandit dès les IXe et Xe siècles dans les potagers des paysans car elle servait aussi dans la composition des potages.
Hippocrate prescrivait une décoction de racines de guimauve pour traiter les ecchymoses et les pertes de sang causées par les blessures. Dioscoride recommandait quant à lui des cataplasmes de racines de guimauve contre les morsures et piqûres d'insectes, et prescrivait une décoction contre les maux de dents et les vomissements. Selon Pline l'ancien "Quiconque prend une cuillerée de guimauve éloignera la maladie pour la journée." Les médecins arabes du Xe siècle utilisaient les feuilles de guimauve en cataplasmes pour traiter les inflammations.

Croyances.
Les voyageurs en gardaient toujours avec eux, comme coupe-faim mais aussi parce qu'elle leur portait chance.

3 – Vertus.
La Guimauve est réputée pour ses vertus adoucissantes, émollientes, pectorales, efficaces dans toutes les maladies des voies respiratoires.

Les fibres des racines et des tiges fournissent une filasse qui a servi à remplacer le jute, à faire du papier et de la toile.

B - Recettes pour se nourrir.
Pâte de guimauve : gomme, confiserie molle à base de racines de guimauve.
Elle est excellente dans la composition des potages.
Au temps des mauvaises récoltes, les gens faisaient bouillir des racines de guimauve, puis les faisaient frire avec de l'oignon dans du beurre.

C - Recettes pour guérir (Aucun résultat garanti).
Au Moyen Age, les mères donnaient des racines de guimauve à mâcher aux enfants pour calmer les douleurs dues à la percée des premières dents et pour faciliter la digestion.
Ses fleurs sont efficaces pour calmer toux et maux de gorge.


Dernière édition par le Sam 2 Juin - 12:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Génépi   Lun 30 Avr - 17:06

(en cours)

A - Nom de la plante : Génépi, ()
Appelée aussi :
Origine du nom :
1 – Description.
Famille des astéracées. "Génépi" est un terme savoyard, il existe en Haute Maurienne 3 sortes de génépi : le génépi noir ou génépi mâle (artemisia genipi), le génépi jaune /blanc ou génépi femelle (artemisia mutellina), et le génépi des glaciers (artemisia glacialis).
Les 3 espèces se présentent sous la forme d'une plante vivace très aromatique, poussant sur les moraines, rochers et éboulis de l'étage alpin jusqu'à 3500m.
Culture & Récolte
Langage des Fleurs.
2 – Histoire.
Croyances.
3 – Vertus.
Le génépi noir est une plante connue et utilisée depuis le moyen âge dans les Alpes. En infusion, c'est le remède miracle contre les coups de froid. La célèbre liqueur de génépi est bien appréciée, surtout après un bon repas, elle sert de Tchiquette (pousse café !), ses vertus sont digestives.
B - Recettes pour se nourrir.
C – Recettes pour guérir. (Aucun résultat garanti !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Gingembre ou Génévrier   Lun 30 Avr - 17:08

(en cours)

A - Nom de la plante : Génévrier ou Gingembre, (Savina)
Appelée aussi :
Origine du nom :
1 – Description.
Culture & Récolte
Langage des Fleurs.
2 – Histoire.
« L'usage fréquent du gingembre
Ne nuis point au mois de Décembre
Car il eschauffe, et maux anciens
Il guerit mieux que Physiciens.
Quand cause froide en est la faute » Ecole de Salerne.
Croyances.
3 – Vertus.
B - Recettes pour se nourrir.
C – Recettes pour guérir. (Aucun résultat garanti !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Gentiane   Lun 30 Avr - 17:10

(en cours)

A - Nom de la plante : Gentiane, ( )
Appelée aussi :
Origine du nom :
1 – Description.
Culture & Récolte
Langage des Fleurs.
2 – Histoire.
Croyances.
3 – Vertus.
B - Recettes pour se nourrir.
C – Recettes pour guérir. (Aucun résultat garanti !)
Infusion contre les rhumatismes, la goutte et l’arthrite : vous avez besoin de 20 g d'acore aromatique, 15 g de bouleau, 15 g de bugrane, 15 g de gentiane, 20 g de lierre terrestre, 20 g de véronique. Préparez l’infusion et buvez une bonne cuiller deux fois par jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Girofle   Lun 30 Avr - 17:11

(en cours)

A - Nom de la plante : Girofle, ( )
Appelée aussi :
Origine du nom :
1 – Description.
Culture & Récolte
Langage des Fleurs.
2 – Histoire.
Croyances.
3 – Vertus.
B - Recettes pour se nourrir.
C – Recettes pour guérir. (Aucun résultat garanti !)
Vinaigre contre la peste : macération aromatique dont il faut se frotter le corps et en boire tous les jours. Voici la formule : 20 g de grande absinthe (Artemisia absinthium) ; 20 g de petite absinthe (Artemisia pontica) ; 40 g de romarin (Rosmarinus officinale) ; 40 g de sauge (Salvia officinale) ; 40 g de menthe (Mentha) ; 40 g de rue fétide (Ruta graveolens) ; 40 g de lavande (Lavandula vera) ; 5 g d'acore aromatique (Acorus calamus) ; 5 g de cannelle (Cinnamomum zeyianicum) ; 5 g de girofle (Syzygium aromaticum) ; 5 g de muscade (Myristica fragrans) ; 5 g d'ail (Allium sativum). A laisser macérer dix jours (au soleil si possible) dans 2,5 litres de vinaigre. Ecrasez bien les plantes dans le jus, puis passez. Ajouter 10 g de camphre naturel à dissoudre avant dans quelques gouttes d'acide acétique. S'en frictionner tous les jours. C'est une belle panoplie d'herbes désinfectantes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Gui   Ven 4 Mai - 16:22

A - Nom de la plante : Gui,(Viscum album)



Appelée aussi : Blondeau, Bois de la sainte Croix, Bouchon, Vert de pommier, Gillon, Verquet.

1 – Description.
Famille des Loranthacées, genre viscum. Arbuste à feuilles persistantes et à baies blanches, visqueuses et toxiques, qui vit en parasite sur les branches de certains arbres (peuplier et pommier, surtout).

Langage des Fleurs.
Je surmonte les difficultés.

Symbolique.
Cette plante est symbole de résurrection et d’éternité ; elle protège de la foudre et aide à la procréation.

2 – Histoire.
La déférence portée au gui par les druides se prolongea au fil des siècles, dans les campagnes, à travers le guilaneu (de aguilaneuf, "au gui l'an neuf"), réjouissances au cours desquelles les enfants allaient de porte en porte en quête d'étrennes (aguignettes). {Les cérémonies issues du druidisme ne seront interdites par l'Eglise qu'en 1595.}

Croyances.
Plante sacrée pour la plupart des anciennes peuplades de l’Europe, symbole de l’immortalité parce qu’il reste vert et vivant quand les arbres qui le portent semblent morts, le gui a toujours été étroitement mêlé à la magie et à la thérapeutique.
Chez les Germains, il rendait les guerriers invincibles, redonnait la fécondité aux animaux stériles. Ailleurs, on lui attribuait des pouvoirs magiques qui se retrouvent dans nos coutumes et superstitions.
Chez les Celtes, le gui de chêne étant fort rare, les druides le considéraient comme une plante bénie des Dieux. Ainsi que le relate Pline dans son Histoire naturelle, le 6e jour de la lune après le solstice d'hiver, on préparait un sacrifice au pied du chêne portant le précieux végétal : deux jeunes taureaux blancs étaient attachés au tronc de l'arbre. Un druide, vêtu d'une robe blanche, détachait la plante parasite à l'aide d'une faucille d'or. Les officiants la recevaient dans un tissu de laine blanche, car elle ne devait pas toucher terre sous peine de perdre son pouvoir magique. Se déroulait ensuite le sacrifice, accompagné de prières aux dieux.
Du gui infusé dans de l'eau très pure donnait une boisson "qui guérit tout", permettant de lutter contre les maux physiques, de se protéger contre les sortilèges ou les atteintes du poison et de rendre la fécondité aux animaux stériles.
Porté en talisman, il assure la fortune, l’amour, la gloire mais pour cela, le talisman doit être formé de trois graines de gui entourées d’or.

3 – Vertus.
Diurétique, il est utile contre l’albuminurie, la néphrite, et la congestion des voies urinaires.

C – Recettes pour guérir. (Aucun résultat garanti !)
Parties utilisées : la feuille et la tigette (les boules de gui sont un poison violent)
Des feuilles sèches pulvérisées, ou des feuilles fraîches en décoction dans de l'eau, servaient à combattre les accès de fièvre.
Employé en simples tisanes, il est un bon adjuvant hypotenseur et un dépuratif du sang. D'après Pline, Les Gaulois croient que le gui pris en boisson (eau de chêne) donne la fécondité et constitue un remède contre tous les poisons.

Décoction. 20 à 30g de feuilles de gui séchées et fractionnées dans deux pintes d'eau froide. Faire bouillir pendant 2 mn et infuser 10 mn. Tamiser, et sucrer au miel. Soigne l'albumine (2 tasses / jour entre les repas), les engelures (la décoction tiéde dans laquelle les mains sont longuement plongées, décongestionne et évite les crevasses).

Macération aqueuse. 20g de feuilles de gui séchées et fractionnées dans une pinte (1/2 litre) d'eau froide ; laisser toute une nuit puis tamiser. L'artériosclérose, l'asthme convulsif, la toux coquelucheuse, la jaunisse, sont traités à raison de 3 ou 4 ts/jr ; les hémorragies congestives, saignements de nez et hémorragies intestinales à raison d'une tasse prise au moment de l'accident ( 3 ou 4 ts/jr) ; l'hypertension (et ses manifestations : maux de tête, crampes, vertiges, oppression, gêne cardiaque), les troubles nerveux (tels que l'épilepsie, spasmes, convulsions) et ceux de la ménopause, de 3 ou 4 ts/jr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Végétaux commençant par la lettre G.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Végétaux commençant par la lettre G.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand
» Lettre à HIRO HITO
» Lettre publique à la comtesse Illustre.
» [ Boite à outils] Modèles de lettre pour non inscrits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: La roulotte de la mémoire :: Herboristerie, botanique...-
Sauter vers: