Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anjou, gargote. Consultation d'une duchesse de passage

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Anjou, gargote. Consultation d'une duchesse de passage   Lun 25 Juin - 18:46

Arrivée en Anjou et pour éviter de trop déranger la bohémienne dans ses consultations, elle lui a fait porter missive pour lui mander une consultation. Recevant écho à sa demande, elle se présente à la porte de la roulotte. Bien différente de sa robe au bal de Chenonceau, sa tenue de cavalière, basques, chemise et longue cape, le tout couvert d'un chapeau portant les traces de ses nombreux voyages et pérégrinations, ne permet pas de la distinguer d'une femme parmi d'autres. Seule l'assurance qu'elle montre dans ses gestes la trahit. D'un geste sûr, elle frappe à la porte de la roulotte.
Zivapa attend son rendez-vous, comme convenu à l'heure dite. Elle va ouvrir, suivie au plus près du chat, i machka, Nimbus, toujours curieux des visiteurs.


« Latcho dives, le bon jour, gadji. Entre, gadji. Viens t'asseoir. Je t'ai préparé du jus de pommes et une tourte aux fruits pour te remettre du voyage. »

D'une main accueillante, elle montre la table basse entourée de coussins et chargée de quelques victuailles.

Lorsque la porte s'ouvre, la gadji regarde autour d'elle. Nul ne fait attention à qui entre et sort de cette roulotte. Son identité ne sera ainsi pas dévoilée.

« Latcho dives Zivapa, tu me reconnais apparemment... »

Elle pénètre plus avant dans la pièce. Retrouvant là les coussins, là la lanterne.

« Merci d'avoir accepté de me recevoir ainsi entre tes consultations. Ainsi donc, nos routes continuent à se croiser...
- Si fait, gadji... Nos chemins à nouveau se croisent et c'est tout le plaisir des surprises de la vie. Tu vois, je m'approche de ton duché... Mais je n'y suis point encore... Assieds-toi au confort et tout en te rassasiant, conte-moi ce qui t'amène, gadji.
- Si fait ! Et tu y seras la bienvenue, comme je te l'ai écrit. »

Défaisant sa cape pour se sentir à l'aise, elle s'assied à l'invitation de la bohémienne, et telle une chatte, s'étire sur les cousins avant de se redresser pour s'asseoir.

« Lors de notre dernière rencontre, tu m'as aidé à y voir clair. Certes, pour le moment, je ne suis pas trop les conseils que donnaient les cartes... quoique... le Bateleur soit bien présent. Dans mes décisions, dans le chemin que j'emprunte... l'Empereur aussi... »

Zivapa sourit. I machka, le chat, s'approche de la gadji et renifle les odeurs de terre et de voyage qui émanent des vêtements de la cavalière.

« Ova... Le Bateleur est toujours attrayant, si fait... et la force de l'Empereur souventes fois attirante ou au moins influente... Souhaites-tu les consulter à nouveau, gadji ?
- Oui, en effet, le Bateleur est attrayant, mais il faut le tempérer.... »

La Bohémienne laisse échapper un rire... Le chat renifle la gadji, s'approche d'elle, et d'un bond se retrouve sur ses genoux. Elle frémit sous les griffes de l'animal. Celui-ci s'enroule et se pose sur ses jambes. D'une main, elle passe les doigts lentement dans le pelage de celui-ci.

« Ton chat semble affectueux Roms. Mais oui, c'est pour consulter tes Tarots que je suis là, si tu le veux bien. Discuter avec toi aussi, mais j'ai comme l'impression que tu n'en as guère le temps. J'attendrai que tu sois dans mon duché pour cela. »

Ce disant, elle s'enfonce un peu plus dans les coussins. D'un doigt nonchalant elle attrape une des douceurs sur le plateau devant elle. Zivapa sort les Tarots du coffret en bois de rose posé sur la table.

« Vois-tu, la dernière fois, mon coeur était calme, la voie me semblait tracée. Seule ce que tu appelles "ambition" me préoccupait mais cette fois-ci... comme nombre de femmes, je me retrouve tiraillée... j'en ai presque honte. Moi qui disais construire mon coeur à l'envi, je suis maintenant dans l'expectative. »

Un instant, elle se détourne vers le chat, passe un doigt le long de son cou, l'animal s'appuie contre la main qui le caresse. Zivapa écoute avec beaucoup d'attention.

« Dans l'expectative... ? Oh... de ton chemin de coeur ?
- Je vis une drôle d'histoire avec un homme mais.... est ce dû à mon mariage récemment annulé, je ne sais si je dois me laisser entraîner par mon caractère, mes envies ou plutôt y aller petit à petit, faire croître prudemment ce jardin que je défriche... A chaque rencontre, j'ai l'impression qu'il manque un élément... Certes je vis des histoires... »

Elle rougit.

« ... mais il manque quelque chose. Est-ce moi qui suis trop exigeante ? Y a t’il réellement dans ce royaume quelqu'un qui me correspond ? Avec qui je ne ressentirais pas cela ? Ou est-ce à moi à aller au delà des apparences pour trouver ce que je cherche ? »

Elle marque une légère pause.

« Comme tu le vois, mes questions sont multiples, mais toutes tournées vers le chemin du cœur.
- Ova, oui, je l'entends bien... alors nous allons interroger les Tarots là-dessus... et qui sait ? Ils éclaireront peut-être ton chemin. »

Zivapa prend les cartes patinées et les mélange en se fixant sur la question de la gadji. Elle se plonge en concentration. Sa respiration se fait plus douce, son regard s'aiguise et elle se consacre alors corps et âme à transmettre le message.

« D'abord vous allez couper le jeu. »

La gadji retrouve le protocole de Zivapa. Elle tend la main, coupe le jeu. Du doigt, elle lui désigne la première carte.

« Rien ne change, tes tarots sont immuables. »

Zivapa reprend le jeu coupé et étale les cartes entre elles deux.

« Si fait, gadji, seul leur message change à chaque fois. Ores vous allez vous concentrer sur votre état d'esprit, kathe thaj adadives, ici & maintenant, et me montrez une carte, puis ensuite vous en montrerez trois autres en songeant à votre chemin de coeur.
- Ici et maintenant, mon état d'esprit.... »

Imitant la bohémienne, elle se renferme en elle-même, pense à ce qu'elle ressent pour l'heure dans son coeur et montre une carte. Zivapa prend la carte et la place à l'écart des autres puis attend que la gadji montre les suivantes.

« 4 cartes c'est bien cela ? Ce que je souhaite, ce que je crains ?
- Seulement trois, maintenant, tout en songeant aux divers aspects de ce chemin, si fait... »

Toute à sa concentration, elle pense à ce que Zivapa vient de lui confirmer et choisit les trois cartes demandées.

« Celle-ci, celle là, et ... celle-là. »

Zivapa prend chacune des cartes et les rapproche de la première, les disposant en forme de croix.

« Vous connaissez ma façon alors nous pouvons commencer le chemin de lecture. La première lame va nous parler de vous au regard de votre question... »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre et en la voyant, un sourire naît sur ses lèvres, accompagné d'un haussement de ses fins sourcils. La gadji regarde le chat un instant, celui ci semble s'être endormi dans son giron. Etonnant au vu de la nervosité qu'elle sent croître en elle. Il l'apaise, elle le caresse doucement. Et relève la tête vers Zivapa qui semble amusée.

« Mon tirage t'amuse Zivapa ?
- Nenni... Il ne m'étonne point tant que vous ayez choisi cette carte puisque c'est le 4e arcane... l'Empereur.



« Quatrième lame du tarot, l'Empereur est l'arcane de la masculinité par excellence. Il est représenté couronné, majestueusement assis sur un trône. »

« L'empereur ! Eh bien ? Un arcane masculin ? »

Elle se tait se rappelant que Zivapa va lui en faire l'interprétation.

« Kathe thaj adadives, ici et maintenant, l'empereur en effet influence votre vie... Il vous ressemble... Non seulement il est présent autour de vous, mais vous partagez certains des aspects qu'il représente. Fière de caractère et caractère bien trempé, vous contrôlez souvent vos émotions. Votre raison peut l'emporter sur vos émotions et vos instincts, gadji. Et vous aimez agir, si fait... L'on vous voit ainsi, gadji, comme une personne stable, équilibrée et surtout forte... Impressionnante ? Peut-être... Le risque est de faire preuve de trop de rigidité, de trop de réticences... Sur un chemin de coeur, il faut parfois savoir laisser parler ses émotions... Placé per uci rig, à dextre, cet arcane parle de vous et de votre environnement... Cet Empereur, cet homme occupe vos pensées... d'où sa présence...
- Laisser parler mes émotions.... ahhh voilà qui fait du bien à entendre... »

Fichu protocole, pense-t-elle pour elle-même.

« Mes pensées ? L'Empereur ?.... Penses-tu qu'il soit lié à l'empereur de mon autre tirage ? »

Elle est tout de même perplexe car dans son environnement, ils sont plusieurs qui pourraient revendiquer ce titre d'empereur sur son chemin d'ambitions.

« Si fait, je le cuide, sans pour autant représenter l'élu de votre coeur... à moins que vous n’ayez choisi l'Impératrice, ce que nous verrons plus loin... Placé ici, il fait juste partie de votre vie et doit sans doute t'influencer... La suivante va nous parler des obstacles, des difficultés à venir sur ce chemin. »

Zivapa retourne la carte, l'annonce et se concentre.

« C'est le 6e arcane, l'Amoureux. »



« Le sixième arcane du tarot, l'Amoureux, dessine trois personnages : un homme jeune déchiré par l'indécision, entre deux femmes représentant le bien et le mal. »

« L'amoureux en difficultés..... Zivapa, tes cartes sont surprenantes ce jour. Tu me mènes de surprises en surprises... Que te dis donc cet amoureux ?
- C'est le symbole du choix... des difficultés à choisir... du doute.... Il parle du présent mais bien du devenir aussi. Vous n'êtes pas quitte sur ce chemin de coeur, gadji. Placé po caco va, à dextre, il parle de deux voies qui se présenteront sur ton chemin... et aussi d'une période difficile liée au choix que vous devrez faire... séparations... éloignement... tentations... renoncements... bouleversements... Il se peut que vous rencontriez un homme que vous ne connaissez point encore... tout est possible tant en obstacle cet arcane réserve des surprises... Les Tarots vous préviennent, votre chemin de coeur sera escarpé... Peut-être cette force de l'Empereur vous nuit-elle... Voyez-vous comme ces deux arcanes sont en contradiction... l'assurance de l'Empereur et les hésitations de l'Amoureux...
- Exactement ce que je ressens pour le moment.
- Comme si votre vraie nature se cachait sous ce masque de l'Empereur ... et que l'image que vous renvoyez fait que vous n’obtenez pas ce que vous souhaitez...
- Tes tarots ont-ils décidé de se jouer de moi ? »

Zivapa sourit.

« Un masque penses-tu ?
- Je ne sais mie... »

Zivapa la regarde.

« Mon image perceptible serait donc fortement éloignée de mon âme ?
- C'est l'image qui m'est venue... de par cette si grande contradiction... l'Empereur est un arcane de force... Mais l'Amoureux doute, hésite... Or, ces deux arcanes vous représentent. Il y a dualité en vous, comme un conflit entre ce que vous êtes et ce que vous voudriez être... »

Elle écoute de plus en plus attentive... finalement, les Tarots n'ont peut-être pas tort.

« Me représentent... oui... en effet... peut-être... C'est ce que beaucoup semblent penser de moi.
- Voyons la suivante qui va nous parler de vos atouts... des aspects positifs de ce chemin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Anjou, gargote. Consultation d'une duchesse de passage   Lun 25 Juin - 18:46

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 21e arcane, le Monde. »



« C'est la meilleure carte du tarot. Dernière lame numérotée, le Monde, vingt et unième arcane, favorise l'aboutissement, le but final vers lequel toutes les autres cartes ont tendu. Une femme se tient au centre du tableau et semble régner parmi les quatre éléments fondamentaux : l'eau, la terre, le feu et l'air. »

« Le Monde !....
- C'est le meilleur arcane des Tarots et donc, placé en haut, il annonce en fin de chemin la promesse de l'harmonie, de la félicité... On viendra vous chercher, gadji... l'élu de votre coeur vous trouvera...
- Zivapa, es-tu sûre que c'est bien mon tirage là ? Me chercher ? Ainsi donc....
- Si fait... je crois bien qu'un nouvel homme pourrait se présenter... »

Elle repense à tous les doutes qu'elle a exprimés plus tôt.

« Un nouvel homme ? Tu m'intrigues.
- Ce qui ne simplifiera point votre chemin... Déjà l'Amoureux l'annonçait... Ce sera rencontre éblouissante...
- Décidément, tu m'intrigues encore plus.... Je ne le connais point dis-tu ?
- Si fait, moi aussi... ce tirage est fort étonnant... Il semble ou alors vous ne le voyez point, mais lui vous vois. Il peut faire partie de votre entourage...
- Ahhh Zivapa ! Vivement que les autres cartes donnent leur éclairage.... que je sache...
- Si fait, hâtons-nous...
- Mon entourage ? Mais je l'aurais su non ? Ma curiosité....
- Qui sait, gadji ? Parfois l'autre part de soi, de lumière ou d'ombre, se trouve tout près de nous et nous ne la voyons pas, aveuglées que nous sommes...
- Peut-être oui.... »

La gadji fouille sa mémoire pour voir "qui" dans son entourage...

« Donc voir au-delà des apparences comme je le demandais initialement ? Est-ce donc cela que tes Tarots me conseillent ? Ou vaut-il mieux attendre la suite ?
- Cela se pourrait... Ova, plutôt attendre, ne pas chercher puisque le bonheur sans faille du Monde vous est promis... Voyons la suivante si vous le voulez bien... »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 2e arcane, la Papesse. »



« Deuxième arcane du tarot, la Papesse est une femme immobile et mystérieuse. Traditionnellement, elle incarne la grande prêtresse, la magicienne, la déesse de la sagesse. Elle représente la personne intellectuelle, motivée, ayant de grandes capacités de perception et de compréhension. Elle établit un lien entre l'essence et l'existence. »

« Un Empereur, l'Amoureux, le Monde, la Papesse.... Zivapa...quel est donc ce tirage ? Que penses-tu donc de cet arcane ? »

Sa main caresse à nouveau le chat dans son giron. Elle observe la bohémienne, les yeux plissés. Elle se demande quand sonnera le glas des espoirs que les cartes sèment.

« La Papesse est un arcane neutre qui signifie l'harmonie et la chance. Il parle de vous dans votre devenir, une fois que vous aurez passé cette période difficile et rencontré le Monde. Ces évènements vous changeront, gadji ... vous ne serez plus femme de pouvoir, de force et de maîtrise de soi mais femme d'intuition, d'imagination et de douceur. Elle annonce le mariage, l'enfantement... La stabilité issue d'une union heureuse mais elle dit aussi le retard, l'attente... C'est un tirage très clair qui montre un de vos devenirs possibles... si vous savez reconnaître le Monde...
- L’enfantement ? Que nenni ! Pas d'enfant pour moi... »

Zivapa sourit.

« C'est bien d'une gadji de dire "jamais"...
- Mais peut-être les cartes ont-elles le pouvoir de m'éclairer... une autre femme dis-tu ? L'autre face du miroir donc ? Celle dissimulée derrière l'amoureux ?
- Mais toujours vous... une autre de vos facettes que le meilleur du Monde fera apparaître.
- Ai-je dis "jamais " Zivapa ? »

Elle sourit, amusée...

« Nous ne sommes point un mais multiples. »

Zivapa lui rend son sourire malicieux...

« Nenni... j'ai dû l'entendre alors dans la vivacité de la réponse... Voyons l'arcane caché, je crois bien que me voilà aussi impatiente que vous... Alors... 3 + 6 + 21 +2... ça fait...
- Ah bon ? Toi aussi ? Ton art du calcul s'améliore dis-moi ?
- Si fait gadji, ce tirage est peu courant... plein de surprises. Nenni, gadji, j'ai toujours autant de difficultés... »

Elle compte sur ses doigts laborieusement.

« Je crois bien que c'est ... 32 Si fait, 32 ! Et 3 + 2 font 5, C'est donc le 5e arcane... le 5e arcane !!!!!
Le 5e arcane, le Pape. »



« Cinquième arcane, le Pape, un homme de grande stature et de grande sagesse, est assis sur un trône. Il porte une barbe blanche et tient un sceptre. Vêtu d'une lourde robe aux couleurs vives, cette lame peinte évoque la bonté. »

« Gadji, le voilà, ton bien aimé.
- La Papesse et le Pape ? Veux-tu donc me faire peur ? Moi qui ai eu si difficile avec les représentant de Dieu dernièrement ? Mon bien aimé ? N'est donc plus le Monde ?
- Tss... Tss... gadji... ce ne sont là que symboles... sors de ton esprit de gadji un moment... Il représente le couple parfait et l'harmonie. C'est un homme de savoir et d'instruction...
- Je m'oublie en effet, trop de choses terre à terre dans mon chemin de l'ambition... mais ici le chemin de mon coeur....
- Ova... il n'est point celui qu'il paraît... Il cache quelque chose... c'est un homme... mystérieux... Il semble bien installé dans la société au regard de tous mais pourrait mener double vie... C'est ardu... Le Pape est personnage complexe... mais je vous assure qu'il confirme lié à la Papesse l'assurance d'un couple uni et harmonieux... et l'enfantement !
- Un homme mystérieux ? Homme de savoir ? D'instruction ? Mais point ce qu'il parait....
- Ne cherchez point à le reconnaître. Le Monde le dit : il viendra à vous.
- L'enfantement est à venir selon toi ?
- Si fait... je pense qu'il a un statut social assez élevé, comme le Pape sur son trône. Et grande assurance aussi... J'espère que tu me donneras nouvelles, gadji... C'est un tirage de devenir... et un devenir dont rêvent beaucoup de femmes… pour peu qu'elles soient un peu patientes...
- Mwais... rêver d'enfants... soit...
- Nenni... rêver du Monde.
- Peut-être, mais là, la patience ne posera pas de problème. Ahh oui, ton monde est séduisant en effet...
- Lié au Pape ? Plus que séduisant...
- En tous cas, tes tarots sont apaisants, Bohémienne.
- Je suis heureuse qu'ils t'apportent un peu de répit, gadji.
- Ils me préconisent surtout la patience... vertu que je n'ai pas... Que tires-tu donc de tout cela ? Qu'un m'est réservé mais qu'il viendra à moi, je dois donc l'attendre ?
- Si fait, cesse de chercher, ça ne te vaut rien... l'Amoureux te le dit... mais soit attentive... il est là, quelque part autour de toi et te désire. Il attend le bon moment...
- Donc, m'amuser, mais avant de trop m'engager, attendre d'être sure qu'il s'agit du Monde, mon Monde ?
- Si fait.
- Hum, voilà donc une quête intéressante... mais à quoi saurai-je que je l'ai trouvé ? et à trop me disperser dans la bagatelle, ne risque je pas de le perdre ? »

Zivapa sourit.

« Quand on rencontre le Monde, on le sait... on est heureux
- Je le saurai donc.... Ah quelle belle quête tu me proposes là Zivapa... du moins tes tarots. Tes tirages sont toujours étonnants à mon égard.
- Cela te portera, si fait, à moins que tu ne choisisses un autre chemin.
- Un autre chemin ? À quoi penses-tu ?
- Je pense que ce tirage est l'un des devenirs possibles... Mais à chaque pas que tu fais, tu influes sur ton devenir... Tu es maîtresse de ce chemin, gadji.
- Oui... tu me l'avais déjà dit une fois en effet... mais tu m'indiques aussi qu'une des voies que je pensais ne pas exister pour moi, existe bel et bien... et que me fier à mon instinct est une bonne chose pour moi.
- Si fait.
- Toujours ce Bateleur tempéré....
- Ce n'est point contradictoire.
- Mais toi dis moi ? Tu viens de me rendre service, il faudra que je t'en rétribue d'autant... je te découvre en Anjou, remonterais-tu dans le nord ?
- Si fait, gadji... D'abord la Bretagne et après le Nord... Nos chemins se croiseront à nouveau. »

Zivapa sourit à la gadji qu'elle apprécie grandement.

« Je l'espère Zivapa, je te dois rétributions et toujours ces plantes que je voulais t'acheter... mieux vaut que je sois chez moi à ce moment là pour les traiter de suite.... »

Etouffant un bâillement, elle s'étire, le chat sur ses genoux fait de même... manières de chatte, manières de chat....

« Ton intérieur est chaleureux Bohémienne, comme l'accueil que tu me réserves à chaque fois... mais je suppose qu'il vaut mieux que je te laisse à ton commerce.
- Nenni... Repose toi dans l'alcôve... Je dois aller baguenauder un peu et j'ai repéré quelques plantes près de la rivière. Prends du repos avant de repartir. »

Zivapa tout en parlant prend un panier et un châle.

« Za devlesa, gadji, au revoir et Bakht tu ke, que la Chance t'accompagne. »
- Merci à toi Zivapa, que la Chance t'accompagne de même ?

Se rencognant dans les coussins, la gadji sourit. Le chat fait de même, se repelotenant contre elle. Elle s'endort presque de suite. Très bientôt, elle devra prendre la route et rejoindre l'Orléans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Anjou, gargote. Consultation d'une duchesse de passage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guerre contre la Bretagne et l'Anjou
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» Gargote Guyennoise : Economhydre de marché
» le passage des portes des glaces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Anjou-
Sauter vers: