Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anjou, Saumur. 2e consultation de Latrille

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Anjou, Saumur. 2e consultation de Latrille   Mar 26 Juin - 0:48

Zivapa est à la reposée. Elle attend Latrille pour une seconde lecture. Latrille de Lusignan, d'un pas rapide, arriva à la roulotte et frappa :

« Tap ! tap ! »

Zivapa va ouvrir la porte et découvre Latrille sur le perron. Elle se recule et le laisse entrer.

« Entre, gadjo. Tu connais ma roulotte maintenant. Viens t'asseoir. »

Latrille entre et va direct sur le coussin et dit :

« Bonsoir ma Romni, merci de me recevoir aussi rapidement
- Je t'en prie, gadjo. »

Elle s'assoit en face de lui et fait glisser vers elle le coffret en bois de rose où elle prend les Tarots.

« Alors, dis moi, muro pral, mon ami, quelle sera ta question ce soir ? »

Latrille de Lusignan respire fort et lui dit :

« La voix de la vengeance ? »

Son regard se fait sévère. Il attend. La Bohémienne acquiesce gravement.

« Tu voudrais que l'on interroge les Tarots sur ton chemin de vengeance, c'est ça ? »

Latrille hausse les sourcils et répond :

« Oui.
- Un aspect particulier que tu voudrais voir éclairer ?
- Ma vengeance sera liée à un voyage, je voudrais savoir si les Tarots voient cela de façon favorable. »

Zivapa acquiesce.

« C'est la première fois qu'on me pose telle question... un nouveau défi... »

Elle se concentre et mélange les cartes.

« D'abord vous allez couper le jeu, Latrille. »

Latrille de Lusignan coupe le jeu à la 13e carte de la droite vers la gauche. Zivapa reprend le jeu coupé et étale les cartes entre eux deux.

« Ores concentrez-vous sur votre état d'esprit, kathe thaj adadives, ici et maintenant, au regarde de votre chemin de vengeance et montrez-moi une carte. »

C'est à ce moment-là qu'i machka, le chat, Nimbus, vient se pelotonner contre elle, mais la Bohémienne ne s'en aperçoit pas, si concentrée sur ce tirage grave et solennel. Latrille pense très fort au sang, au chaos et dit :

« Je tire une carte : la 18e de la droite vers la gauche. »

Zivapa prend la carte et la place à l'écart des autres.

« Ores vous allez choisir trois cartes en pensant toujours à tous les aspects de cette vengeance. »

Latrille avait mal à la tête de penser à ce sang sur sa lame et au chaos. Il avait des envies de meurtre et ce chat qui sentait ses vibrations mortelles.

« Pour la 1ère, je tire la 4e carte ; pour la 2e, je tire la 9e carte ; pour la 3e, je tire la 13e carte, de la droite à la gauche pour chaque carte. »

Zivapa prend chacune des cartes indiquées, les pose auprès de la première et le tout forme une croix.

« Vous savez maintenant comment je procède, gadjo. Nous pouvons donc commencer... par l'arcane qui va me parler de vous, kathe thaj adadives, ici et maintenant.
- Oui, je sais, vas-y. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 20e arcane, le Jugement. »



« Le Jugement, souvent associé au réveil des morts ou à la Résurrection, est le vingtième arcane du Tarot. Un ange auréolé sonne de la trompette dirigée vers la terre. Au bas de la lame, un homme et une femme sont face à un enfant. »

Latrille de Lusignan regarde la carte.

« Le Jugement est un symbole de renouveau. Il indique le dénouement d'une situation, de façon assez rapide. Il parle de faute à expier, de la nécessité du repentir et du pardon. Vous avez pris votre décision, vous êtes sûr de vous et attendez ce dénouement avec le sentiment du devoir à accomplir. Mais les Tarots, par le Jugement, vous mettent en garde contre trop d'assurance et vous conseillent d'avoir un oeil neuf sur la situation, de bien peser votre décision qui pourrait avoir des conséquences, ceci avant de vous lancer sur ce chemin... Peut-on dire que cela vous ressemble, Latrille ?
- Oui, ma Romni, c'est bien moi.
- Ginav, je lis, alors... »

Zivapa, toujours gravement concentrée, retourne la deuxième lame, la voit... blanchit... l'annonce à vois basse et se concentre.

« C'est le 13e arcane, le Sans Nom. »



« L’Arcane sans Nom, ou la Mort, treizième arcane, est évoqué par un squelette debout sur un champ sombre. Il tient une faux avec laquelle il coupe des pieds, des mains et des têtes. L'aspect macabre de cette lame n'est pas du tout maléfique. »

Latrille regarde cette carte, l’a déjà vue la dernière fois pour les sentiments…

« Le Sans Nom est aussi un arcane de changement. C'est un arcane négatif et placé po caco va, à droite, il parle des obstacles sur ce chemin. Le Sans Nom annonce l'échec. Dans quelle mesure et à quel point, je ne sais... Mais transformation vous vivrez au sortir de cette vengeance. Ce sera pour vous la fin d'une époque et plus jamais vous ne verrez le monde de la même façon après cela. Déjà le Jugement vous porte à la réflexion, à bien réfléchir... Et le Sans Nom aussi... Ce n'est pas en faveur de votre chemin de vengeance, Latrille. »

Zivapa frissonne.

« Eh bien, je retiens un changement favorable malgré l'échec annoncé dans mon chemin de vengeance.
- Si fait... un changement... Voyons la suivante qui va nous parler de vos atouts... »

Zivapa semble pressée. Elle apprécie le gadjo et ce tirage lui fait froid dans le dos. Elle retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 10e arcane, la Roue de la Fortune. »



« Le dixième arcane du Tarot montre une roue où sont figurés trois animaux. En phase ascendante, c’est un chien pourvu d'un collier, signe de soumission ; au sommet, c’est un sphinx couronné, signe d'accomplissement et en phase descendante, un singe symbolisant la décadence. Ces trois animaux illustrent ainsi un cycle d'évolution où la position dominante est difficile à maintenir, le haut de la roue étant en équilibre instable. La Roue de la fortune est animée par un mouvement rotatif, dans lequel tous événements, expériences, occasions et possibilités futures s'élèvent et retombent, sous la forme de dualités, comme la naissance et la mort, le bien et le mal, l'abondance et la pauvreté, l'espérance et le désespoir. »

« Eh bien, après l'échec, elle m'annonce un revirement quand même cette carte ? »

Zivapa bafouille...

« C'est que... c'est que... qu... qu'au moins, là, je sais que tu vas rentrer vivant... »

Sous le coup de l'émotion, elle tutoie son ami.

« L'échec, tu vois, je ne pouvais savoir jusqu'où il pouvait aller... Mais une vengeance, en général, ça ne fait pas de quartier, pas de demie mesure.
- Non, c'est une vie contre une mort. »

Elle replonge en concentration et revient au voussoiement pour pouvoir se fixer sur le seul message des Tarots.

« C'est tout de même un symbole de réussite mais attention, après de réelles épreuves. Mais cela annonce quand même la fin de la période difficile de l'exécution de cette vengeance. Elle atténue la force négative du Sans Nom. Vous aurez de la chance si vous savez la saisir. Il semble que vous allez être amené à louvoyer au milieu de plein d'évènements, d'occasions et comme à la soule, vous devrez saisir la balle au bond. Ova, oui... c'est l'inattendu qui vous sauvera. Ca me soulage, Latrille, oui da... »

Latrille de Lusignan regarda sans joie sa Romni, mais avec soulagement, avec le devoir à accomplir, même si c'est une période très difficile pour accomplir cette vengeance, il est sûr qu’en regardant bien, un guerrier aussi expérimenté que lui pourra se sortir du guêpier.

« Cette carte-ci va nous parler du devenir... »

Zivapa la retourne, l'annonce et se concentre.

« C'est le 11e arcane, la Force. »



« La onzième lame du tarot représente une femme tenant ouverte des deux mains, la gueule d'un lion. Elle incarne l'humanité triomphant de la bestialité et de la matière inerte, l'intelligence l'emportant sur la stupidité. »

« Tiens, encore elle, la Force.
- La Force est symbole de vitalité. C'est la raison qui domine l'instinct pour permettre de distinguer le vrai du faux. Durant ce périple, réfléchissez avant chaque pas, Latrille, et surtout, ne laissez pas parler trop votre instinct. Basez-vous sur vos connaissances, vos expériences. Regardez bien autour de vous. La Force, c'est la maîtrise de soi, n'agissez pas selon vos impulsions. Restez vigilant pour bien voir les opportunités offertes par la Roue de la Fortune. Vous êtes rude à la tâche, gardez bien cette force en vous, surtout.
- Un peu comme avec la femme : agir avec douceur, et là, c'est avec doigté ou comme on dit : un gant de fer dans un gant de velours.
- Si fait... Il me reste à calculer votre arcane caché. »

Elle fronce les sourcils et se met à la tâche.

« 20 + 13 + 10 + 11 ... trito thaj jekh si chtar... trois et un font quatre... 54… et 5 + 4 qui font 9…

C'est le 9e arcane, l'Hermite. »



« Neuvième lame du tarot, un homme d'âge respectable est dans l'obscurité. Tenant de la main gauche un bâton qui lui sert de canne et élevant de la main droite une lanterne éclairée, l'Hermite est synonyme de recueillement, d'illumination intérieure. En un mot, cette carte signifie la recherche de soi. Par son attitude humble, il fait penser à une personne tranquille, retirée, absorbée par sa réflexion et sa méditation. La lanterne de l'Hermite vous montre ce que vous savez ou ce qui c'est déjà passé. »

« Je ne veux pas me retirer du monde. La prière, je laisse ça a mon frère aîné.
- Oh... il ne s'agit pas là de prière, mais d'un symbole... Cette vengeance va vous apporter la solitude, Latrille. Et cet isolement ou l'austérité volontaire (ou non) vous permettra au final de retrouver ou rechercher une grande harmonie intérieure. Même si certains jugent cela excessif, vous ne vous détournez pas de vos principes ou de vos valeurs. L’Hermite conseille aussi la réflexion et la prudence.
Ce n'est pas un tirage favorable en soi, ni défavorable... Zhanas, tu sais, Latrille, il semble que les Tarots, par le Jugement, voient bien le caractère irrévocable de ta décision. Ce qui me soulage, c'est que tu reviendras vivant... Mais les épreuves seront lourdes et tu seras à jamais transformé.
- Humm, c'est surtout ces deux cartes qui m'intriguent dans les deux tirages ?
- Si fait... tu as remarqué aussi ? Le Sans Nom et la Force, tu les as choisies aussi sur ton chemin de coeur... A croire que les deux sont liés, Latrille... Peut-être est-ce à cette occasion que tu trouveras ta bien aimée ?
- Comment ça peut être possible ? Oui, le destin et cette roue de la vie, qu’on appelle la Roue de la Fortune.
- Si fait... les opportunités et les surprises de cette formidable vie. »

Zivapa s'attriste...

« Et toi qui veux prendre une vie... Mais je sais que l'Honneur pousse à bien des extrémités. Je ne te juge pas... Mais je suis fatiguée, muro pral, mon ami, je voudrais bien aller à la reposée... Ce tirage fut éprouvant.
- Tu sais, un guerrier, il est obligé de tuer pour ne pas être tué, c'est la seule loi qui est valable, mais je rajouterai les conseils précieux de ces cartes. »

La Bohémienne acquiesce.

« Si fait, et n'oublie pas de me donner nouvelles, tu veux ? »

Latrille se lève, voyant sa Romni, après l'effort fourni, fatiguée.

« Oui, ma Romni, promis.
- Bakht tu ke, Latrille, que la Chance t'accompagne. »

Latrille de Lusignan sort et fait un signe amical à sa Romni.

« A la prochaine et que les chemins te soient favorables avec ta roulotte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Anjou, Saumur. 2e consultation de Latrille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» [Seigneurie de Brissac] Faye d'Anjou
» Guerre contre la Bretagne et l'Anjou
» Histoire des relations Poitou / Anjou - 09/10/1453
» [Seigneurie de Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou] Courcelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Anjou-
Sauter vers: