Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anjou, gargote. Consultation de Vadikura

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Anjou, gargote. Consultation de Vadikura   Mer 4 Juil - 1:35

La Bohémienne arrive cheveux au vent à sa roulotte. Le panier plein à ras bord d'iris des marais. Elle voit un gadjo assis sur les marches du perron... Et alors elle se souvient... Le rendez-vous... à la 9e heure !!! Par tous les beng, elle a oublié.

« Droboï tuke, gadjo, salut à toi... Tu n'attends pas depuis longtemps j'espère ?
- Ben, serait temps, j'aime pas attendre, Madame ! »

Zivapa fronce les sourcils et plisse le nez... puis sourit finement.

« Ova... Si fait. Je te prie de m'excuser. Après tout, ton temps ne vaut pas moins que le mien. Entre, Gadjo, nous serons mieux à l'intérieur. »

Elle précède l'homme dans la roulotte, dépose panier et châle dans un coin et, souriante, lui indique les coussins tout de rouges dégradés autour de la table basse.

« Asseyons-nous, nous serons mieux ainsi.
- Certes, mais mon temps n'est pas rémunéré tandis que le tien… Enfin, passons et excuse ma mauvaise humeur, quelques soucis avec l'habituel crieur de la gargote mais il me fatigue.
- Ova... Si fait. Oublie donc tes soucis, gadjo. Icelieu est mon petit monde et nul n'y entre que je ne le veuille. Dis-moi plutôt si tu as songé à la question que tu voudrais poser à mes Tarots. »

Elle attrape iceux dans leur coffret en bois de rose et de même, prends quelques bougies parfumées qu'elle allume.

« Euh..............je dois poser une question ? Je paye et je dois me faire tourner les méninges. Bien si il le faut, alors donne-moi des indications sur mon futur ou c’est trop vague ? »

Zivapa hausse les épaules en lui souriant droitement. Elle est lasse et sait que ses colères sont mauvaises conseillères. Le côté bourru du gadjo l'amuse.

« Dis-moi, gadjo... es-tu venu pour faire plaisir à ta douce ou pour consulter mes Tarots, toi ?
- Je suis venu par curiosité... mais je vais donc te poser une question. Comment vois-tu mon avenir en Anjou ? C'est trop vague ? »

Zivapa acquiesce.

« Nenni... Il me semble que tu fais de la politique, c'est ça ?
- Un peu mais pas plus. Mon plaisir est de courir les routes.
- Ova... Alors nous allons questionner les Tarots sur ton chemin d'ambition : ils nous parleront de tout sauf de tes amours ou de ta santé. Cela te sit, gadjo ?
- Oui, je suis curieux de voir ou savoir ! »

Zivapa mélange les cartes en se concentrant sur la question. C'est le temps de la concentration et tout s'efface autour d'elle. Seul contact, ses cartes. Seule pensée, le chemin d'ambition du gadjo...
Vadikura regarde le masque se poser sur le visage de la belle bohémienne et attend la première révélation.
I machka, le chat, Nimbus, apparaît à travers les courtines fermées de l'alcôve. Oreilles dressées, nez et moustaches frémissantes, il observe le gadjo et vient s'installer contre le flanc de sa maîtresse, sans quitter l'homme de son regard vert immobile.


« D'abord vous allez couper le jeu, gadjo. »

Afin de se consacrer complètement à sa lecture, Zivapa passe au voussoiement pour instaurer une frontière entre elle et l'homme. Elle reprend le jeu coupé par l'homme et étale les cartes entre eux deux, face cachée sur le dessus.

« Ores, vous allez choisir une première carte en vous concentrant sur votre état d'esprit, kathe thaj adadives, ici et maintenant, au regard de votre question.
- La 15e à main gauche pour éviter le tournis. »

Zivapa prend la carte et la pose à part des autres, toujours face cachée sur le dessus.

« Adoncques, vous allez m'en montrer trois en songeant à votre chemin d'ambition.
- La 15e à main droite, la 10e à main gauche et la 16e à main droite. »

La Bohémienne prend les cartes et les pose à côté de la première, le tout formant une croix.

« Voici comment je procède : je vais lire chacune des cartes et parfois les associer ensemble. A la parfin, je calculerai votre arcane caché. Vous pouvez m'interrompre à votre bon plaisir, gadjo. Sachez que les Tarots ne sont point toujours complaisants. Vous pouvez également cesser la lecture quand vous le désirez. Prêt ?
- Allons-y ! Je suis toute ouïe.
- Ginov... Je lis... »

Zivapa retourne la première lame, l'annonce, impassible, et se concentre avant d'en donner lecture.

« C'est le 15e arcane, l'Innommable. »



« La quinzième lame du tarot choque l'œil car elle nous fait voir une créature bizarre. Ange déchu du ciel, animal hermaphrodite, femme et homme à la fois, à la sexualité intense, doué d'une intelligence puissante, l’Innommable puise son énergie dans le sol, dans la matière. »

« Cet arcane, placé per uci rig, à senestre, va me parler de vous, ici et maintenant. Si ce que je vais lire ne vous ressemble pas du tout, il faudra me le dire, ce serait que mes Tarots ne parlent pas. L'Innommable est le symbole de l'attachement aux biens matériels... Passion, appétits les plus variés, pécunes, ivresses... Cet arcane incline aussi à la politique. Il dit les grandes intelligences mais toujours à son propre service avant celui des autres et liée aux biens terrestres. L'Innommable me dit que vous aimez la vie, que vous êtes un homme d'instinct et que vous laissez ces instincts vous mener. Homme de pouvoir aussi, mais peut-être pas au sens de pouvoir politique... Il me dit que vous aimez tirer les ficelles. Vous ne vous forcez pas à être ce que l'on attend de vous. Na... non... Vous oeuvrez d'abord pour vous. Votre énergie est inépuisable... très féconde. Mais attention de ne pas en devenir l'esclave.
- Certes les biens matériels ont peu d'importance pour moi mais ce côté plaisir me caractérise bien !
- Ova... Alors nous continuons ?
- Bien sûr, confronter le réel au spirituel est toujours source d'enseignement. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 12e arcane, le Pendu. »



« Le Pendu correspond au douzième arcane du jeu de Tarot. Un homme est pendu la tête en bas, suspendu par le pied à un gibet, formé de deux arbres. Au premier regard, cette lame est celle de l'immobilité, de l'impuissance, d'un certain renoncement. Pourquoi est-il pendu ? S'est-il pendu lui-même ? »

« Cet arcane, placé po caco va, parle des aspects négatifs et des obstacles. Le Pendu, c'est le symbole du sacrifice, du blocage. C'est une période de contraintes qui s'annonce. Vous ne faites pas ce que vous souhaiteriez. Vous ne parvenez pas à atteindre vos objectifs. Vous êtes dans une situation d'indécision... ne sachant pas trop bien parfois comment vous en êtes arrivé à cette situation aussi complexe et noire. Un parfum de stratégie vous entoure, gadjo et c'est l'Innommable lié au Pendu qui me le dit, car ces deux-là ensemble portent un nom : trahison. Serez-vous trahi ? Trahirez-vous ? Je ne sais mie encore, peut-être les prochains arcanes nous le diront. Vous traverserez cette période de contraintes, et vous serez bloqué, d'une façon ou d'une autre, sur votre chemin d'ambition. Certains de vos projets seront de fait arrêtés, ou tout du moins retardés... Voilà ce que me dit le Pendu... »

Zivapa regarde l'homme droitement. Elle sait que ce message n'est pas facile à entendre, mais elle lit toujours fidèlement le message des Tarots et en assume toujours chaque mot.

« Bien, la trahison prend souvent source avec les ambitions de certains, la trahison accompagne mes pas chaque jour, je m'en méfie et veille sur ceux qui m'accompagne.
- Ova... si fait... Je l'espère.
- Je suis fidèle en amitié et la trahison est courante depuis la dernière guerre. »

Zivapa acquiesce.

« Le Pendu montre que vous serez comme funambule sur son fil. Continuons, si vous le voulez bien... »

Vadikura se concentre à nouveau empêchant ses pensées de vagabonder.

« Et sachez que je n'ai aucun plaisir parfois à délivrer le message des Tarots. J'espérais en être quitte après le dernier, mais il semble que le climat de l'Anjou soit assez délétère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: suite   Mer 4 Juil - 1:36

Zivapa retourne la carte, la voit, blanchit mais reste droite et sérieuse, l'annonce et se concentre.

« C'est l'arcane sans nombre, le Mat. »



« De toutes les images du jeu du tarot, voici la plus mystérieuse, la plus inquiétante et fascinante. Le fou, contrairement aux autres arcanes n'a pas de numéro. Il se place donc à l'écart du jeu. Le dessin nous présente un homme qui marche tenant un bâton et portant un ballot sur l'épaule. Son regard est dirigé vers la droite, vers l'improviste, l'avenir. »

« Le Mat, c'est le symbole de l'inconscience... ou de l'innocence...
- Innocence face à de faux amis ou inconscience de ne pas voir mes vrais amis.
- …de la liberté de penser et d'agir mais aussi de lâcheté, d'abandon... de voyage, mais aussi d'imprévoyance et d'imprudence.... Vous recevrez des propositions de l'extérieur car certains verront vos qualités, vos aptitudes... Soyez prudent, gadjo.. Car l'Innommable lié au Mat indique que l'accomplissement d'actions purement matérielles équivaut au néant... et puis aussi, le Pendu lié au Mat, c'est la perte de la liberté. Le Voyage, vous en parliez... Ces propositions vous porteront au voyage mais ce sera alors grande rupture avec votre vie d'aujourd'hui... Car le Mat peut tout abandonner sur un coup de tête..... Sera-ce là votre trahison ? Serez-vous trahi par ceux qui vous feront proposition ? Changerez-vous de chemin ? Le Mat est très indépendant, il aime à transgresser... Voilà trois arcanes négatifs pour l'instant qui montre votre chemin d'ambition sous des jours très sombres, Vadikura.
- Oui mais tout chemin est semé d'embûches et sauter les obstacles ne peut que me faire plaisir, la victoire est belle dans la difficulté.
- Mmm... Mais là... c'est pire que ça... c'est une situation fort complexe... Vous serez sollicité... et votre côté Innommable pourrait me faire penser que cela ne vous déplaît pas... Comme l'aspect du Mat, d'ailleurs, inconscient... qui aime jouer avec la vie et la mort, non ?
- Oui, c'est bien un trait de ma personnalité.
- Ova... si fait... Voyons la suivante qui va nous parler du devenir de ce chemin d'ambition, bien complexe pour l'instant... très trouble... »

La Bohémienne regarde les arcanes déjà retournés. Les petits cheveux de sa nuque se hérissent. Elle lève les yeux vers le regard de l'homme et lui rend son expression impassible... Elle retourne la carte, la regarde, un peu sidérée mais pas tant, l'annonce et se concentre.

« C'est le 18e arcane, la Lune. »



« Dix-huitième lame, cet arcane s'argumente autour de deux scènes : dans la partie inférieure on voit une scène animale à l'intérieur de laquelle deux chiens aboient, et dans l'autre l'astre lunaire nous apparaît. Au premier plan, une grande écrevisse émerge de sa cachette, au milieu d'un bassin. »

« Son symbole général est celui de l'imagination, des rêves et des illusions. 4e arcane négatif... Chacun de ces arcanes, comme ils sont tous très mal entourés, perlent du pire de leurs aspects, gadjo. Ici les tromperies, les fausses promesses, les déceptions et les inquiétudes... Voyez... L'Innommable lié à la Lune, c'est le risque de tout perdre... le Pendu lié à la Lune, encore la Trahison... la dénonciation... C'est le déclin et l'échec en perspective si vous n'éclaircissez pas votre situation... Surtout pas de décision hâtive, réfléchissez bien avant de prendre toute décision, quelle qu'elle soit... Parfois à courir trois lièvres à la fois, on n’en attrape aucun, gadjo... Et il vaut mieux un lièvre dans sa marmite que trois dans les bois... J'espère que vous ferez mentir mes Tarots, gadjo. Ova, oui... je l'espère. Il me reste à calculer votre arcane caché.
- L'arcane caché m'apportera un peu d'optimisme, j'espère ! »

Zivapa se dépêche de le calculer même si elle a horreur du calcul. Elle n'a qu'une hâte, sortir de cette épreuve.

« 15 + 12 + 18 ... le Mat ne compte pas... 45 ... 4 +5 = 9… C'est le 9e arcane, l'Hermite.



« Neuvième lame du tarot, un homme d'âge respectable est dans l'obscurité. Tenant de la main gauche un bâton qui lui sert de canne et élevant de la main droite une lanterne éclairée, l'Hermite est synonyme de recueillement, d'illumination intérieure. En un mot, cette carte signifie la recherche de soi. Par son attitude humble, il fait penser à une personne tranquille, retirée, absorbée par sa réflexion et sa méditation. La lanterne de l'Hermite vous montre ce que vous savez ou ce qui c'est déjà passé. »

« L'Hermite est symbole de solitude et de retard... Lié avec l'Innommable, il signifie la préméditation... avec le Pendu, les pièges... avec le Mat, l'indiscrétion... Gadjo... Mais quel est donc ce chemin que tu te prépares ??? Quelle vie atroce... Jamais je ne comprendrais le monde des gadje. Jamais.
L'Hermite dit que vous êtes comme en retrait... Que vous regardez votre chemin d'ambition comme le ferait badaud au spectacle, avec détachement mais sans toujours bien comprendre. C'est ainsi que vous vous sortirez de l'inextricable chemin décrit par les Tarot : par la réflexion. J'espère de tout coeur que tout ceci n'est qu'un devenir lointain et que chacun des pas que vous ferez vous en éloignera. »

Visage fermé, sourcils froncés, elle range les cartes, un peu brusquement.

« J'espère que tu n'es pas déçu, gadjo, mes Tarots ont été fort peu conciliants.
- Bien, ils me préparent à la dure réalité des pièges et embûches tendus face aux ambitions personnelles de certains quand je ne vois que l'ambition d’une contrée.
- Méfie toi des propositions qu'on pourrait te faire, gadjo... »

Son regard est soucieux.

« J'ai rarement vu autant de mises en garde... ah si... pour ta duchesse... A croire que l'Anjou est délétère...
- Le danger est notre chemin, nous sommes les instigateurs de la paix. Jamais nous n'avons baissé le regard devant la pairie et certes beaucoup nous voudraient hors des affaires d'Anjou. Car nous ne baissons toujours pas le regard ! »

Zivapa acquiesce.

« Il ne faut jamais le faire.
- Une vieille, un peu voyante comme toi, m'a dit il y a peu.... »

Vadikura se mémorise les paroles de celle qui lut dans les entrailles de pigeons.

« Un Grand envoie sa maîtresse faire aboyer son chien à Angers ! Tes paroles et celles de cette vieille mi-sorcière se rejoignent dans la trahison et la manipulation pour couper le chemin de l'Anjou. »

Vadikura regarde la gitane.

« Si fait... et tu en seras une des cibles.
- Excuse moi, mais je suis si passionné par l'Anjou que je la vis un peu trop !
- Méfie-toi des ponts d'or, gadjo. »

Zivapa sourit, pour la première fois.

« Ton côté Innommable...
- Peut-être ou mon côté idéaliste donc innocent...
- Si fait, mélange d'Innommable et de Mat... Détonnant... »

Vadikura sourit et se lève tout en portant main à l'épée.

« Vois-tu, ma compagne est là et il n'y a que cette vérité qui compte.
- J'en ai plusieurs aussi, de ces compagnes... Je vais aller à la reposée, cette lecture m'a épuisée...
- Je te laisse, ayant déjà bien pris de ton temps.
- Bakht tu ke, que la Chance t'accompagne, gadjo.
- Merci et que ton bon sens ne se perde pas !
- Za devlesa, au revoir, Vadikura. »

Vadikura part sans se retourner, le pas vaillant. Savoir parfois vous permet de jouer un coup d'avance.

« Au revoir, Bohémienne. »

Zivapa regarde partir l'homme, espérant que son chemin s'éclaircira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Anjou, gargote. Consultation de Vadikura
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guerre contre la Bretagne et l'Anjou
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Gargote Guyennoise : Economhydre de marché
» [Seigneurie de Brissac] Faye d'Anjou
» [RP] Echange charrette contre carrosse - Gargote helvétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Anjou-
Sauter vers: