Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Touraine, Vendôme. Consultation de Wiatt

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Touraine, Vendôme. Consultation de Wiatt   Lun 19 Nov - 14:56

En cette froide matinée de Novembre, Zivapa a allumé chaufferettes et petits braseros d'intérieur dans sa roulotte. Elle rattrape le temps perdu avec i machka, le chat au beau pelage noir, Nimbus, et lui conte à l'oreille ses péripéties à Vendôme. Nimbus dresse l'oreille, se lève et fixe la porte, signifiant ainsi à sa maîtresse que quelqu'un approche... A l'intérieur, tout est de rouge : coussins, tentures... des bouquets de plantes pendent, accrochés au plafond. Quelques bougies parfumées embaument et adoucissent l'atmosphère.
Wiatt Diane d’Azayes entre dans la roulotte jetant oeil curieux au décor.

« bonjour... »

Elle pose le pain rond sur la table.

« Latcho dives, le bon jour, gadji... »

Elle regarde le pain et sourit.

« Tu souhaites donc lecture de mes Tarots. Ce sera grand plaisir. »

Zivapa range le pain et fait glisser devant elle un coffret en bois de rose d'où elle sort le jeu de cartes patiné par le temps.

« Alors, zhanas, dis-moi, as-tu songé à la question que tu voudrais leur poser ? »

Wiatt, songeuse un instant, semble réfléchir...

« En fait, je vis tellement le moment que... non, je n’avais pas réfléchi... aussi ma question sera : Où vais je ? »

La Bohémienne hoche la tête.

« Le chemin de la vie... Sache que plus vaste est la question, plus vaste et la réponse... Lors le chemin de la vie, c'est très vaste. Nous verrons si les Tarots parleront vrai. »

Elle commence à mélanger les cartes, sondant à prime le regard de cette gadji qu'elle ne connaît pas et se concentrant sur son chemin de vie.

« D'abord, tu vas couper le jeu, gadji. »

Wiatt avance la main. L’ambiance l’intimide, comme une crainte... sa main fine coupe le jeu... Elle se demande si cette femme peut voir combien elle a tant vécu pour son jeune âge... il lui semble avoir mille ans ce matin-là...

« J’ai déjà tout, le chemin de vie et où cela me mènera, voila ce que je veux savoir. »

Zivapa reprend le jeu coupé et étale les cartes entre elles deux.

« Voilà comme je procède, gadji : je vais lire chacune des cartes que tu choisiras et parfois les lier entre elles. A la parfin, je calculerai ton arcane caché qui m'aidera à conclure. Ainsi se dessinera l'un de tes devenirs possibles. A toi d'en faire ensuite ce que tu veux. Sache que toi seule peut faire la vraie lecture, au regard de ta propre vie. Je me contente de lire, de te donner les symboles. Tu restes maîtresse de ton destin. Tu es prête ? »

Wiatt acquiesce en silence.

« Alors tu vas choisir la première lame. Pour ce faire, tu dois te concentrer sur celle que tu es, kathe thaj adadives, ici et maintenant, ton état d'esprit au regard de ton chemin de vie et tu me montres une carte. »

Wiatt hésite un long moment... qui elle est... double, jamais su vraiment au final., ferme les yeux, se raccrochant à celle qu’elle est de façon viscérale. Une mère et tire une carte.

« Voilà... »

Zivapa prend la carte, la 8e à main gauche et la pose à part des autres.

« Ores tu vas m'en montrer trois en te concentrant toujours sur tous les aspects de ton chemin ainsi que tes attentes…
- Mes chemins sont si nombreux et je suis tant à la fois... jamais à ma place, trop en avance ou en retard... »

Elle soupire et tires les cartes au nombre de trois. Juste qu elle n’attend plus rien... Elle fait glisser les cartes sur la table. Zivapa prend les cartes indiquées, la 17e à main droite, la 9e et la 12e à main gauche. Elle les pose à côté de la première et les quatre forment une croix.

« La première de ces cartes est importante. Si ce que je vais lire te semble erroné, il faut me le dire car ce serait que mes Tarots ne parlent point vrai... Ginov, je lis... »

Zivapa retourne la première carte, l'annonce et se concentre avant d'en donner lecture. Wiatt écoute avec attention.

« C'est le 5e arcane inversé, le Pape »



« Cinquième arcane, le Pape, un homme de grande stature et de grande sagesse, est assis sur un trône. Il porte une barbe blanche et tient un sceptre. Vêtu d'une lourde robe aux couleurs vives, cette lame peinte évoque la bonté. »

Wiatt regarde la carte avec espoir.

« Pourquoi est-elle inversée ?
- Parce que tu l'as tirée ainsi, gadji... Selon la façon dont tu la prends, elle apparaît debout ou tête en bas... Placée per uci rig, à senestre, cet arcane me parle de toi, kathe thaj adadives, ici et maintenant. Le Pape est symbole de sérénité, de sagesse... Il symbolise la morale, la réflexion. Tu es perçue comme une personne posée mais là, il est inversé. Cela montre les contradictions de ta vie en ces jours. En apparence femme lucide et de bon conseil, à l'intérieur tu ne sais plus où tu en es. La confusion des sentiments, des choses dissimulées... de la dispersion... Tu sembles lutter parmi tant de contradictions... Crois-tu que cela puisse te ressembler ? »

Wiatt soupire.

« Oui...
- Mishtoj, bien... Alors continuons... »

Elle retourne la deuxième carte, l'annonce et se concentre.

« C'est le 7e arcane, inversé lui aussi, le Chariot. »



« Septième lame du jeu du tarot, elle représente deux chevaux tirant une sorte de char muni de deux roues, dans laquelle se tient un homme couronné portant un spectre dans la main droite. C'est la carte du triomphe et du succès. »

Le chariot arrache un sourire à Wiatt.

« Mon fils ? C’est ainsi qu’il arpente les chemins depuis le début... en chariot. »

Wiatt attend avec impatience la troisième carte.

« Inversée aussi. Cela veut dire que c’est le contraire ? Défaite et échec ?
- Placé po caco va, à dextre, le Chariot me parle des aspects négatifs de ton chemin. C'est tout comme le Pape un arcane positif, mais tous deux sont inversés... Le Chariot est symbole de victoire et d'avancement. Le Pape, lié au Chariot, parle de génie et de talent... Tu as de grands talents, gadji... Mais... Toujours ces contradictions... Tu vas au devant de déchirements, d'oppositions... et encore de l'éparpillement... C'est tout cela qui te fera obstacles, gadji... Il y a dans ta vie sentimentale un homme avec qui tu as ou auras souci : un époux si tu es mariée ou un amant... Ova, oui... le maître mot de ce tirage : contradiction. Parfois tu manques de confiance en toi et parfois tu es trop sûre de toi et tu sembles agir en dépit du bon sens. Tu dois te méfier de tes élans... surtout dans le domaine sentimental, je crois. »

Wiatt sourit tristement.

« Je sais bien mais l’on ne choisit pas.
- Si fait, si fait... mais il vaut mieux savoir où l'on va pour se préparer et rester vigilante. »

Wiatt la regarde.

« Et si c’était déjà trop tard pour moi ?
- Je suis accoutumée à dire que l'on peut toujours garder tête haute quand on assume ses choix. Le tout est de les faire, ces choix. Si l'on y croit... tout devient possible. Les Tarots te parlent pour te rassurer ou te mettre en garde. Parfois, ils éclairent, parfois non. Mais je ne crois point qu'il soit trop tard car le Pape lié au Chariot met en avant tes talents. C'est ainsi que tu combattras l'adversité. Voyons la suivante, si tu le veux bien. Placé en haut, cet arcane te donnera conseil. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 9e arcane, inversé lui aussi, l'Hermite. »



« Neuvième lame du tarot, un homme d'âge respectable est dans l'obscurité. Tenant de la main gauche un bâton qui lui sert de canne et élevant de la main droite une lanterne éclairée, l'Hermite est synonyme de recueillement, d'illumination intérieure. En un mot, cette carte signifie la recherche de soi. Par son attitude humble, il fait penser à une personne tranquille, retirée, absorbée par sa réflexion et sa méditation. La lanterne de l'Hermite vous montre ce que vous savez ou ce qui c'est déjà passé. »

« J’ai songé à me faire ermite... à me retirer du monde…
- Attends, attends... Ecoute, justement... »

Wiatt écoute avec attention, ébahie de l’inversement des choses sur son destin.

"L'Hermite est un arcane neutre et inversé, il porte sens, il affine la lecture. Il est lui aussi symbole de sagesse, de réflexion et de prudence. Tout cela est doublement présent dans ton tirage, de par le Pape et l'Hermite... Le Chariot lié à l'Hermite montre une nécessaire évolution qui passe par une recherche intérieure... Tu es vraiment à un carrefour de ta vie... L'Hermite parle de retard, de lenteur, d'isolement nécessaire... pour faire un vrai bilan de ta vie afin de pouvoir avancer sur ton chemin qui sera long et pavé d'embûches. Les Tarots t'incitent à prendre du recul et à réfléchir, si fait... Tu dois faire preuve de patience, apprendre la patience... Je ne sais si cela peut te correspondre, mais ce tirage parle d'une lumière qui sera faite sur une part d'ombre, d'un secret qui sera à la parfin dévoilé... »

Wiatt réfléchit longuement...

« Justement, je ne sais plus si j ai envie.
- D'avancer sur ton chemin ?
- Mon chemin est déjà long et semé d’embûches, de sang, de guerre, d’errance, de deuil et de peines. »

Zivapa acquiesce.

« D'où cette nécessité de te poser. La prochaine lame va nous parler du devenir de ce chemin... cela nous aidera peut-être... Mais tu vois, ce tirage ne parle pas de guerre, de deuil et de peines... Il est vraiment lié au domaine sentimental... Enfin, voyons la suivante... »

Wiatt acquiesce.

« Je ne veux plus forcer le destin... quel que soit le domaine, je suis fatiguée.
- Et les Tarots le disent : un peu de repos, prendre son temps... Laisse un peu faire les choses, on ne peut pas toujours tout maîtriser. Laisse faire ton destin... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Touraine, Vendôme. Consultation de Wiatt   Lun 19 Nov - 14:56

La Bohémienne retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 8e arcane inversé, la Justice. »



« Le huitième arcane du tarot ouvre sur la froideur d'une femme représentant la Justice, gardienne de la vérité. Ce personnage féminin semble tenir facilement ce glaive lourd qu'elle tient de sa main, parce qu'il est soutenu par tout ce qui est bon et juste. La balance à son centre est l'attribut traditionnel de la Justice. »

« La justice ? »

Elle est étonnée et secoue la tête doucement.

« Et je ne maîtrise rien en fait, je ne fais qu’attendre, en sachant que ce sera vain...
- On peut soit la lire comme l'indication d'un procès, soit comme l'image de ta vie... Mais au vu du tirage, je dirais la seconde lecture. Oui, tu attends comme l'indique le symbole du retard et de l'attente de l'Hermite... Tu vois, la Justice est le symbole de l'équilibre et de la rigueur. Inversée, elle insiste encore sur la dispersion, l'éparpillement. Elle t'incite comme l'Hermite à faire bilan de ta vie. Mettre dans la balance les plus et les moins ou bien faire confiance au destin... de toutes les façons, son message est que le temps ne sera venu de récolter ce qui a été semé que quand tu auras fait ce bilan... alors le jugement viendra et tu pourras avancer. Si tu fais preuve de raison, de sagesse et de rigueur, ton chemin s'ouvrira devant toi. Quatre arcanes inversés... Il semblerait que ton chemin actuel aille au rebours de tes attentes...
- Oui...
- Je vais calculer l'arcane caché : il va nous aider à conclure...
- Déraison, errance et injustice. On m’a dit un jour que j’étais maudite. C’était peut-être vrai. »

Wiatt sourit tristement.

« Si fait... Nous traversons tous ce genre de périodes sombres, d'égarement. Le seul moyen de retrouver le sens de son chemin, c'est de se poser, de faire des choix et de s'y tenir. C'est ce que je crois, gadji. Na... non... point maudite... Tu as en toi des talents... Je ne sais lesquels mais toi, tu sais et tu dois les développer. »

Wiatt sourit.

« Je suis plume...
- Plume... ?
- Oui, plume, je suis de la famille des artistes, troubadours… »

Zivapa sourit grandement.

« Là encore, c’est la contradiction avec ma couronne... comtesse à rimailles... je vous le dis, je suis une erreur en fait... »

Zivapa rit.

« Zhanas, tu sais, je suis comtesse de Petite-Egypte par les liens du sang qui me lient à mon grand-père Romiko !
- Ah ? Vous êtes de l’autre bord de la mer ? J’ai toujours voulu y aller...
- Je suis d'ici et de nulle part... Mon peuple a fait si long voyage qu'on ne sait plus d'où nous sommes partis. Ne nous reste que ce drôle de titre... Mais non... nul n'est erreur en ce monde : puise ta force à l'encre de ta plume...
- Ma plume est morte. »

Pendant ce temps, Zivapa compte sur ses doigts : elle additionne le chiffre de chaque arcane pour trouver celui qui se cache parmi les autres.

« Je n’y arrive plus. On m’a volé mes mots. Les muses m’ont abandonnée et le pire, c’est que malgré tout je suis incapable de me poser... On m appelle le feu follet... Je me consume en fait... brûlant ma vie par les deux bouts comme si les jours m’étaient comptés. Plume et papillon, fugace et de passage. »

La bohémienne relève la tête.

« Une plume jamais ne s'éteint : l'encre peut se raréfier ou pâlir mais qui possède plume au coeur la possède à jamais. Sois patiente, elle te reviendra. Sache que les trop grands élans du coeur la tarissent souvent... La passion ne favorise pas souvent la plume. Ova... oui... les contradictions... sache que le papillon a aussi besoin de se poser entre deux vols d'amour.
- Ah mais je ne papillonne pas en amour... J’erre sans but, et jamais je n’ai su pourquoi.
- Je ne dis point cela, je pensais à leur danse nuptiale ... Alors... 5 + 7 + 9 + 8 font... 29... et 29 qui font 11.
- Et ? »

Wiatt se tend vers elle.

« C'est le 11e arcane, la Force. »



« La onzième lame du tarot représente une femme tenant ouverte des deux mains, la gueule d'un lion. Elle incarne l'humanité triomphant de la bestialité et de la matière inerte, l'intelligence l'emportant sur la stupidité. »

Wiatt est songeuse.

« La meilleur façon de triompher, n’est-ce pas de quitter la noirceur du monde ? est-ce que cette force peut être... la mort ? L’humain est matière, s’en soustraire, c’est se détacher des choses matérielles, non? La mort, peut-être… victoire et force libératrice.
- Na... pas forcément... Cela aurait été d'autres arcanes... Ceux que tu as choisis parlent de retraite spirituelle plus que de mort. Et vois ! Le Pape lié à la force, ce sont des facultés hors du commun. Le Chariot lié à la Force, l'adversité surmontée de façon inexorable comme le dit la Justice et la Force. La Force est symbole de maîtrise, de courage et de persévérance. Je ne vois point de mort là-dedans... Au contraire, cet arcane positif montre bien que devant toi viendra un chemin où tu surmonteras tout cela, seulement si tu y crois... Ova... oui, pour vivre ce devenir-là, gadji, il faut que tu y crois... »

Wiatt la regarde et ne dit rien.

« Bien cela le souci... je ne crois plus.
- Je te l'ai dit : les Tarots parlent d'un devenir possible mais il y a autant de devenirs que de pas posés sur le chemin. A chaque pas, ton devenir évolue. Ce qui est aujourd'hui, demain, peut-être, ne sera pas. »

Wiatt hoche la tête.

« Je comprends.
- Et pourtant tu détiens en toi le nécessaire pour croire... Zhanas, tu sais, moi aussi j'ai vécu drames et chagrins. Je confie ces peines à la terre et au vent en dansant... Toi tu peux les confier à ta plume... Ta plume te libèrera comme me libère la danse. »

Wiatt soupire tristement.

« Je n’ai pas de mots pour exprimer. Je les ai perdus.
- Peut-être ne veux-tu pas les voir...
- Peut-être que j ai trop cru aussi.
- Rien ne se perd jamais, tu les as juste égaré ce qui fait que tu t'égares toi-même.
- Peut-être...
- Travaille à retrouver tes mots et ta plume, gadji... Si fait, ainsi tu avanceras. »

Zivapa cache sa fatigue le mieux qu'elle peut.

« J'espère que tu n'es pas déçue par mes Tarots, gadji »

Wiatt se lève.

« Vous êtes épuisée... vous donnez beaucoup... non, je ne suis pas déçue. »

Elle sourit.

« Vos Tarots confortent mes chemins. »

Zivapa acquiesce.

« Naïs, la merci à toi gadji... j'aurai toujours plaisir à te croiser à nouveau et plus tard, tu me conteras ce chemin. »

Wiatt s’incline.

« Je vais vous laisser.
- Za devlesa, au revoir. Bakht tu ke, gadji, que la Chance t'accompagne.
- Oui, peut-être je vous conterai s’il m’est accordé le temps... au revoir, dame des cartes »

Wiatt sort doucement en murmurant :

« Vous aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Touraine, Vendôme. Consultation de Wiatt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Traité Frontalier] Maine - Touraine
» Touraine
» [Traité Frontalier] Berry - Touraine dict Ligne Bleue
» [Ordre de Merite] Touraine - Salamandre
» Coupe de Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Touraine-
Sauter vers: