Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franche-Comté, consultation de Fabulous

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Franche-Comté, consultation de Fabulous   Mar 12 Déc - 16:50

Zivapa toussote et réussit par ce fin stratagème à sortir l’homme de ses pensées. La conversation tourne autour des risques de guerre. Fabulous est soldat, il défend sa patrie… Zivapa sourit. Pour elle, la Bohémienne, le monde lui appartient mais la terre, elle, n’appartient à personne. Il n’a que les gadgé pour s’entretuer pour le sol qu’ils foulent de leur pied et des frontières imaginaires qui n’existent que par la vertu de parchemins.
“Je suis soldat et je défends ma patrie. »
“Vous défendez une terre qui ne vous appartient pas, des frontières qui n’existent pas…
De fil en aiguille, la conversation prend un autre tour.
“Je vais vous révéler la véritable raison de ma venue auprès de vous…
“Attendez ! Ne me dites rien si vous voulez que je vous tire les cartes, cela les brouillerait.
“Que peuvent me dirent vos tarots ?
“Parfois, tout, parfois rien, parfois on ne l'entend pas, parfois on entend que ce que l'on veut. »
Comme beaucoup de gadjé, Fabulous avait tendance à voir sorcellerie là où il n’y en avait pas. Discutant à bâtons rompus, la conclusion leur fut commune : Fabulous essaierait d’être sincère et Zivapa lui prouverait que les Tarots, à défaut de prédire l’avenir, en éclairaient le chemin.

Elle demanda à l’homme de se concentrer et de lui poser une question. Il hésitait… D’abord il dit qu’il aimerait bien savoir ce que la guerre lui réserverait, si guerre il y avait… mais Zivapa ressentit que la vraie question n’était pas là. Elle l’encouragea dans la voix de la sincérité et il demanda :

“Je suis tombé éperdument amoureux d'une personne il y a un certain temps. Sans elle personne n'existe. Je suis comme sans âme mais je l'ai perdue il y a peu de temps. Elle a disparu. Je ne sais où elle est. Je ne peux savoir où elle est partie, autant chercher une aiguille dans une botte de foin et je veux savoir si elle me pardonnera, le tarot pourrait-il me dire cela ?
“Nous allons essayer… »

Zivapa dispose les cartes en arc en ciel devant elle. Elle demande à l’homme de se concentrer sur sa question et sur lui-même et de choisir une carte. Elle la pose devant elle, un peu décalée sur la gauche. Vient ensuite la carte qui parlera des obstacles à l’obtention du pardon. Fabulous se concentre…

« Concentrez-vous fortement sur votre question, et sur vous-même. »

*Zivapa étale les cartes en arc de cercle devant elle*
*Fabulous reste statique les yeux vides un léger sourire de nostalgie aux lèvres*

« Choisissez une carte.
- celle là. »

*Fabulous désigne une carte du doigt*
*pose la lame entre eux deux, décalée sur la gauche*

« Maintenant concentrez-vous sur tout ce qui pourrait nuire à ce pardon... et choisissez une carte. »

*Fabulous essaie de lutter contre ses dents qui grincent puis désigne une nouvelle carte*
*pose la seconde lame entre eux deux, décalée sur la droite*

« Maintenant, pensez très fort à tout ce qui pourrait aller en faveur de ce pardon et... choisissez une carte. »

*Fabulous reste le visage sans aucune émotion et désigne une carte de nouveau*
*Zivapa pose la troisième lame au dessus des deux autres*

« Maintenant ne pensez plus à rien et désignez en une au hasard. »

*Fabulous désigne une carte*
*Zivapa pose la dernière en bas de façon à former une croix*

« Lisons... »

*Zivapa retourne la première lame*
*Fabulous reste bien attentif malgré le fait qu'il prétendait ne pas y croire*

« C'est le 3e arcane, l'Impératrice »




« Elle symbolise la force paisible de l'action et de la réalisation. Aujourd'hui, vous êtes prêt à réfléchir posément, à partager vos pensées, vos idées. »

*Fabulous sourit et écoute toujours aussi impassible mais concentré*

« Vous savez faire preuve de tact et de sensibilité, là, tout de suite et c'est aussi un arcane qui montre la lucidité. Cette carte parle de vous en ce moment. Maintenant... la deuxième… »

*Fabulous fait un hochement de tête*

« C'est le 5e arcane, le Pape. »




« Rappelez-vous, je vous ai demandé de vous concentrer sur les aspects difficiles de l'obtention de ce pardon.
- Oui je me rappelle.
- Dans ce contexte, le 5e arcane parle de manque de foi, de confiance, de perte de temps et d'énergie, de jalousie...

*Fabulous a les yeux écarquillés*

« Placé à dextre, il pourrait vous mettre en garde de trop d'assurance, du fait que vous pourriez surestimer vos forces. c'est peut-être cela qui fit obstacle ... le 5e arcane dit aussi que vous n'avez peut-être pas écouté les bons avis...

*concentrée, Zivapa continue sa lecture*
*Fabulous semble réfléchir*

« La 3e lame... Vous pensiez à ce moment à tout ce qui pourrait favoriser l'obtention du pardon et vous avez choisi le 9e arcane : l'Ermite.



« L'Ermite incite à la réflexion, à la méditation. L'ermite vous dit qu'il est tant de prendre du recul par rapport à la vie matérielle, aux honneurs afin de vous recentrer sur l'essentiel et de faire un vrai bilan de votre propre vie, tant sentimentale qu'existentielle. C'est peut-être le chemin qu'il vous indique pour obtenir ce pardon car demander pardon, Fabulous, c'est en accepter les conséquences. C'est un arcane bénéfique. Il montre un chemin difficile, celui de la réflexion mais qui peut aboutir à l'obtention de ce que l'on désire. Maintenant la dernière carte... »

*Fabulous fait une moue d'admiration*

« Le 11 arcane : la Force.




« Elle symbolise l'intelligence l'emportant sur la stupidité... Auriez-vous été stupide... Fabulous ?
- Qui n'a jamais été stupide?
- C'est carte est très positive. Elle vous parle de volonté, de détermination, de courage et de succès inespéré. si je relis les cartes au regard de votre question, je dirais que vous avez été un homme plein de fougue, d'énergie et parfois d'emportement, que ce pardon et les 4 lames parlent ensemble : vous pourriez l'obtenir si vous vous orientez vers un chemin de calme et de réflexion.
- Je vois. Mais je ne suis pas d'un naturel impulsif.
- C'est l'intelligence qui vous apportera la solution, non la passion .
- Seulement je ne sais pas pourquoi ce qui s'est passé m'a fait sortir comme rarement de mes gonds.
- Je ne sais pas Fabulous, je lis les cartes, c'est tout.
- Voulez-vous connaître toute l'histoire?
- Oui, j'aime les histoires *sourit*
- Alors vous n'allez pas être déçue. Celle de Shera et Fabulous n'est pas de tout repos. Fabulous vivait à Saint-Claude, il n'est pas né là, un exil forcé l'y a conduit, mais il vivait heureux parmi ses nouveaux amis. Ses amours quand à eux se résumaient à des histoires sans lendemain mais cela n'était pas la première de ses préoccupations. Puis un jour une femme arriva en ville, une bohémienne au caractère de feu, impulsive, intransigeante, libre…
- Une romi ? *rit* pauvre gadjo… Nous sommes le feu …
- Mais Fabulous, d'habitude très froid face aux femmes, se méfiant d'elles comme de la peste, ne leur accordant pas toujours le respect sentimental qu'elles méritaient, tomba sous le charme, succomba littéralement. Mais dompter une bohémienne n'était pas de tout repos.

*Zivapa éclate de rire*

- Le fol qui croit pouvoir dompter le feu, l'air, l'eau ...
- Leur relation des débuts était vive, voire même violente parfois, leurs deux caractères fiers et orgueilleux les faisaient s'étriper mais si ils se traitaient de la sorte, c'était qu'ils avaient honte… Ils avaient honte d'être tombés tous deux amoureux.
- Notre peuple n'aime pas les chaînes... Rien ne nous appartient, nous ne possédons rien. La liberté nous est plus chère que la vie.

*Fabulous sourit en croyant entendre Shera en chair et en os*

- Aimer une romi, gadjo, c'est accepter qu'elle ne t'appartienne pas... et ça... c'est un chemin de vie
- Mais ils surent finalement tous deux s'apprivoiser et naquit un amour naissant, mais houleux qui ne dura qu'un temps bien court. La soif de liberté de Shera l'emportait, laissant Fabulous comme une âme en peine, pris à son propre piège. Shera croquait la vie et les hommes, fréquentait des amants et les laissait le lendemain. Fabulous lui rencontrait des femmes qui lui paraissait toutes plus fades les unes que les autres. Mais ils finirent tous deux par se retrouver, finalement Shera ressentait quelque chose pour lui et il sut la convaincre de retourner auprès de lui. Nul ne saurait qualifier leur relation. Amour? Amitié? ils pouvaient tout se dire, tout se faire, ils étaient comme liés indéfiniment.
- Nu khera ? installée dans une vraie maison de gadjo ???
- Non du tout.
- Enfermée entre quatre murs ?
- Elle n'a jamais vécu avec moi, juste auprès de moi. Je la voyais tous les jours. Jamais elle n'a voulu venir vivre avec moi.
- nous craignons vos maisons, votre enfermement : l'enfermement du corps c'est celui de l'esprit.

*Fabulous sourit* Mais Shera était assoiffée constamment d'action, d'aventures.
*Zivapa rit* Je suis sûre qu'elle cachait une dague quelque part sur elle.

- Elle bougeait sans cesse, flirtant parfois avec la mort pour respecter ses idéaux.

*Zivapa caresse le bas de ses reins de sa main gauche*
*Fabulous rit à son tour*

- La connaissez-vous que diable?
- Nenni... c'est une ben, une sœur. Je me rends à un kumpania en Lorraine, un rassemblement de familles. Je demanderai si quelqu'un la connaît.
- Oui c'est tout à fait possible … et donc je la perdais de vue une nouvelle fois. Elle avait suivi des chevaliers et s'était jointe à leurs desseins pour des raisons que j'ignore puis elle est revenue, auprès de moi, mais avec des nouvelles dont je me serais passé. je lui ai dit que je ne voulais plus la voir parce qu'elle m'a annoncé …

*Fabulous reprend son souffle et prononce la phrase comme si il se donnait lui-même un coup de poignard* qu'elle était enceinte… d'un autre, d'un homme que j'ai voulu tuer dans les premiers temps.

- L'âme et le corps sont distincts. C'est vers vous qu'elle est revenue.
- Oui et je l'ai chassée.

* Fabulous a du mal à retenir son émotion*

- Les cartes ne se sont point trompées... depuis vous avez réfléchi. De l'avoir perdue, vous comprenez ce qu'elle vous apportait. vous ressassez ces moments partagés, la passion, les élans, les émotions…
- Je lui ai dit de revenir si elle se débarrassait de cet enfant qu'elle ne souhaitait d'ailleurs pas et dont elle voulait elle même se séparer.
- Qu'importe qu'à d'autres elle ait pu prêté son corps, puisque son coeur vers vous est revenu...
- Mais je me sentais tellement souillé.
- Une romi se séparer d'un enfant ??? de son enfant ???
- Parce qu'elle savait que je ne la reverrais jamais sinon. Je ne l'ai pas revue depuis. Voila où j'en suis.
- Fabulous, notre peuple possède deux richesses. La première c'est la liberté, la seconde les enfants. Si vous n'acceptez pas cela, n'aimez pas une romi. Autre chose : vous les gadgé, vous ne cessez de penser au passé et d'envisager l'avenir. Pour nous l'avenir n'existe pas et le passé nous construit, ce qui fait que nous sommes libres de vivre intensément le moment présent. Oubliez hier !

*Fabulous baisse les yeux*

- Ne pensez pas à demain. Allez la retrouver.
- Oui, il faut que je la retrouve… »

la discussion s’ensuivit tard dans la nuitée… Fabulous parlait de Shera, Zivapa de son peuple. A la parfin, ils se topèrent la main et se quittèrent amis. Fabulous se demandait s’il pourrait donner à Zivapa un jour le fruit de son labeur. Peu importait pour Zivapa : Ma-sha-llah… s’ils devaient se revoir, ils se reverraient…

Il était tard, la Bohémienne avait encore du chemin à faire. L’homme partit.

En suivant des yeux l’homme qui disparaissait dans la nuit, elle se demanda si elle lui avait été utile, si les Tarots avaient éclairé son chemin. Zivapa s’emmitoufla dans ses couvertures, installa sa chaufferette dessous, laissa quelques signes invisibles aux yeux des gadjé qui montreraient à ses frères qu’elle était passée par là et repris sa route… Vesoul l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Franche-Comté, consultation de Fabulous
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Podologue
» * Réglement guilde P.P.P *
» absente raison médicale
» [Jeux] Un indice Une image !
» Consultation de l'hérauderie Dauphinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Franche-Comté-
Sauter vers: