Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franche-Comté, Vesoul. 2nde consultation de Styletto

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Franche-Comté, Vesoul. 2nde consultation de Styletto   Dim 7 Jan - 3:53

Zivapa & Styletto ont rendez-vous depuis la veille. La Bohémienne attend Styletto dans sa roulotte. Elle remet en place les coussins. Un toquement discret se fait entendre à la porte de la roulotte.

« Entrez, Stylettto. Soyez le bienvenue en ma roulotte. »

Styletto ouvre la porte, passe la tête puis entre... et sourit à Zivapa. Il n'a toutefois pas l'air très assuré et est un peu pâle... Zivapa l’observe et se dit qu'il n'a pas l'air en forme...

« Asseyez-vous... Mettez-vous à votre aise... Je vous prie ... »

Styletto s'assied dans les coussins. Il replie ses jambes en lotus... et sourit à nouveau.

« Avez-vous pensé à la question que vous voudriez posé aux Tarots ?
- Oh oui... je ne pense qu'à cela depuis... oh depuis que j'ai rencontré Anthéa et que notre amour s'est épanoui...
- Ah.... votre chemin amoureux... Pas de détail sur la damoiselle, cela brouillerait les cartes. Un aspect particulier de ce chemin à éclairer ?
- Non, non, il ne s'agit pas de la demoiselle... Il s'agit de moi... Mais pour cela il faut que je vous conte une petite histoire.
- Ah... Contez...
- Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours porté autour du cou une bourse contenant trois objets. Je ne peux m'en défaire ou m'en détacher sans devenir horriblement malade... et de toute manière, ils me reviennent toujours, ... »

Zivapa écoute attentivement.

« Deux de ces objets ont accompli leurs fonctions et je ne m'étendrai pas là-dessus mais le troisième... le troisième est l'objet de ma question... »

Zivapa écarquille les yeux, sidérée. Styletto passe la main sous sa chemise et en retire une petite bourse en cuir cramoisi. Il l'ouvre et en sort une petite boule de tissu blanc. Lorsqu'il la déplie, Zivapa peut voir qu'il s'agit d'un chausson de nouveau-né sur lequel est brodé un texte en lettres tarabiscotées. La broderie scintille d'un curieux éclat... Zivapa regarde, interloquée...

« Je n'a jamais vu telle chose... c'est étonnant.
- La broderie sur le chausson dit : Lorsque tu me transmettras, l'enfant sera digne ou mourra. Vous comprenez maintenant ma question, Zivapa. »

Zivapa toussote.

« Votre aimée est enceinte ?
- Non, Zivapa. Nous en avons parlé bien sûr... et un jour, vu la manière dont nous nous aimons, cela devra arriver. »

Zivapa secoue la tête négativement, le regard empli de tristesse.

« Quelle serait votre question ?
- Dois-je avoir peur de cette malédiction ? »

Zivapa respire.

« Tant que cela ne concerne pas l'enfant... »

Zivapa éprouve de réelles difficultés à respirer...

« Je vais ouvrir la fenêtre, si vous le permettez.
- D'une manière ou d'une autre, cela concernera l'enfant...
- Non ! Nous allons questionner les Tarots sur votre chemin en tant que père. Sinon, je vous rembourse le pain.
- Si vous voulez Zivapa, je ne veux pas que vous soyez mal à l'aise...
- Je ne consulte point à propos des enfants, jamais.
- C'est vrai, je pense que vous me l'aviez dit... Partons du point de vue des parents alors...
- Soit. »

Zivapa mélange le jeu. Elle prend sur elle-même et se concentre fortement.

« Coupez le jeu, je vous prie. »

Styletto coupe le jeu à la 14e carte à main droite. Zivapa reprend le jeu coupé et étale les cartes sur la table entre eux.
Styletto chuchote...


« Vous savez, Zivapa, ceci me ronge et n'eut été l'amour exceptionnel d'Anthea... »

Zivapa regarde Styletto avec compréhension.

« Pour la première carte, concentrez-vous sur vous même, sur l'homme que vous êtes au fond de votre coeur, là, de suite et choisissez ... »

Styletto choisit la 8e carte à main droite. Zivapa pose la carte face cachée contre table, un peu décalée sur la gauche.

« Pour la deuxième, pensez à vos angoisses, à vos peurs... et choisissez... »

Styletto a un frisson. Il choisit la 17e carte à main gauche. Zivapa pose cette carte face cachée contre table, un peu décalée vers la droite.

« Pour celle-ci, pensez à tout vos espoirs et montre-moi une carte. »

Styletto choisit la 1ère carte à main gauche. Zivapa pose la carte face cachée contre table, un peu décalée vers le haut.

« Pour la dernière ne pensez à rien et choisissez… »

Styletto montre la 5e carte à main droite. Zivapa pose cette dernière carte face cachée contre table, décalée vers le bas et le tout forme une croix.

« Vous connaissez ma façon de lire : chaque carte l'une après l'autre et je les assemble entre elles... Ensuite, je calcule l'arcane caché qui m'aide à conclure...
Styletto, faites moi promesse. »

Les gestes un peu brusque de Styletto trahissaient sa nervosité.

« Avant même de commencer, faites-moi promesse que votre amour pour votre aimée sera plus fort…
- Oui, Zivapa ?
- Plus fort que tout.
- Il l'est, bien sur... Il l'est, infiniment.
- D'accord ... alors soit... Voyons le premier arcane. C'est le 10e arcane la roue de la fortune »



« Le dixième arcane du Tarot nous montre une roue accompagnée de quatre visages de femme : une blonde, une brune, une rousse, une châtain. On devine parmi ces têtes accrochées autour de la roue, un mouvement rotatif, dans lequel tous événements, expériences, occasions et possibilités futures s'élèvent et retombent, sous la forme de dualités, comme la naissance et la mort, le bien et le mal, l'abondance et la pauvreté, l'espérance et le désespoir. »

« C'est une excellente carte, très positive. Placée à senestre, elle me parle de vous. »

Styletto haussa les sourcils.

« Cet arcane me dit que vous êtes un homme dynamique et entreprenant... »

Styletto sourit... mais ne dit rien.

« La roue de la Fortune est le symbole de la maîtrise de soi, de celui qui sait voir les opportunités et agir... mais parfois... peut-être auriez-vous tendance à agir avant de réfléchir... parfois... Aujourd'hui, vous voulez agir et vous prenez sur vous. »

Styletto acquiesce d'une mouvement ténu du visage.

« Poursuivons.... Au regard de votre question, le prochain arcane va nous parlez des obstacles qui pourraient se dresser sur votre route. C'est le 6e arcane l'amoureux.



« Le sixième arcane du tarot, l'Amoureux, dessine trois personnages : un homme jeune déchiré par l'indécision, entre deux femmes représentant le bien et le mal. »

« Dans le cadre de la question, il ne s'agit point d'amour, mais de choix. »

Le visage de Styletto reste de marbre.

« Voyez sur la carte, cet homme incapable de choisir entre ces deux femmes. Vous, c'est sur la question de devenir père... ou pas. C'est le plus grand obstacle... Vous auriez pu tirer un symbole d'attente, de catastrophe... Non... Le choix... »

Styletto est tout prêt de dire quelque chose... puis se ravise.

« Styletto, tant que vous n'aurez pas fait un choix en âme et conscience, non pas motivé par des peurs, mais en toute sérénité, tant que vous ne l'aurez pas fait, l'avenir restera sombre... Le doute et la peur vous détruiront plus sûrement qu'une dague et détruirons votre amour... »

Zivapa est repliée en elle-même, elle parle d'une voix un peu lointaine. Styletto murmure entre ses dents...

« J'ai conscience de cela. »

Zivapa fronce les sourcils, et retourne la troisième lame.

« Placé en haut, cet arcane va vous donner conseil ... C'est le 18e arcane la Lune. »



« Dix-huitième lame, cet arcane s'argumente autour de deux scènes : dans la partie inférieure on voit une scène animale à l'intérieur de laquelle deux chiens aboient, et dans l'autre l'astre lunaire nous apparaît. Au premier plan, une grande écrevisse émerge de sa cachette, au milieu d'un bassin. »

Zivapa se concentre et sourit.

« Zivapa ?
- Symbole de la fertilité de l'imagination et du corps... Bien souvent, elle annonce une grossesse... »

Zivapa relève les yeux vers Styletto qui sursaute à ses derniers mots.

« Surtout précédée de la Roue de la fortune…
- Pardon, ne m'en voulez pas mais je vis avec cette peur depuis si longtemps...
- Car dans ce cas, elle annonce un grand changement et la réalisation de projets... Oui, Styletto. Et savez-vous le conseil de la Lune ? »

Styletto réfléchit... puis sourit timidement.

« Symbole d'espoir ?
- La Lune vous dit : "apprenez à gérer vos doutes et vos peurs ..." Mes tarots sont clairs ce soir car le même sujet revient : vos doutes et vos peurs face à ce choix. Quand vous les aurez vaincus, viendra le temps de l'espoir. Ni mes Tarots ni un chausson ne pourront diriger votre vie, Styletto, car c'est vous qui faites tourner la roue, c'est vous qui construisez votre vie. »

Zivapa sourit, un peu plus détendue.

« Voyons la dernière... C'est le 7e arcane, le Chariot. »



« Septième lame du jeu du tarot, elle représente deux chevaux tirant une sorte de char muni de deux roues, dans laquelle se tient un homme couronné portant un spectre dans la main droite. C'est la carte du triomphe et du succès. »

Styletto se repenche vers la table. Il est plus détendu lui aussi.

« C'est un arcane très positif et placé en bas il nous parle de ce que pourra être votre chemin. C'est le symbole de la lutte suivie de la victoire, Styletto. »

Styletto hausse les sourcils.

« Vous surmonterez vos doutes, j'en suis convaincue. »

Styletto respire profondément.

« Et tout indique que votre vie personnelle changera, donc au regard de votre question, que vous serez père un jour. Regardez ... L'Amoureux et le Chariot : c'est le changement dans le domaine émotionnel... Le Chariot et la Roue de la Fortune : le changement dans le domaine matériel et le Chariot et la Lune : la puissance à surmonter les obstacles ... Devenir père, c'est apprendre une autre forme d'amour... c'est adapter sa vie à l'arrivée d'un enfançon... placé en bas, cet arcane est un symbole d'évolution favorable.
- Sans aucun doute », murmura-t-il.

« Votre arcane caché... Vraiment... C'est le 5e arcane, le Pape. »



« Cinquième arcane, le Pape, un homme de grande stature et de grande sagesse, est assis sur un trône. Il porte une barbe blanche et tient un sceptre. Vêtu d'une lourde robe aux couleurs vives, cette lame peinte évoque la bonté. »

« Quoi ?
- Dans une question comme la vôtre, je ne lis que l'aboutissement... le baptême, un homme religieux, le mariage. »

Zivapa rit.

« Vraiment, vous ne pouviez faire un meilleur tirage, j'ai si grand soulagement... »

Styletto rit aussi... les yeux dans le lointain...

« L'Amoureux et le Pape, c'est la confirmation de votre rencontre vraiment amoureuse... Le Pape et la Roue de la Fortune me montrent comme vous résistez au milieu de toutes ces difficultés...
- Oh, je n'avais aucun doute là-dessus... mais si les cartes le confirment. Sur notre amour réciproque je veux dire.
- Le Chariot déjà vous dit que l'évolution sera favorable et le Pape le confirme. N'écoutez que votre coeur, Styletto... mais surtout, faites un choix et assumez-le, jusqu'au bout...
- Oh, mon coeur sait où il veut aller... C'est mon esprit qui est perturbé... était, devrais-je dire...
- Oui, votre imagination... la lune le dit ! Apprenez à gérer vos doutes.
- Je vais vous dire quelque chose, Zivapa... C'est cette carte-là qui me rassure le plus... j'aime la lune.

Zivapa sourit.

« Oui, moi aussi.
- Je ne suis pas vraiment superstitieux, mais j'apprécie certains présages et celui-là en est un auquel j'attache de l'importance.
- C'est vous qui l'avez choisi....
- En effet.
- Nul doute que cela peut vous parler.
- Oui, cela me parle et conforte la voie du coeur... Merci Zivapa.
- Je vous en prie... mais c'est vraiment parce que je vous apprécie beaucoup. J'avais tant peur ... Mais je vous aurais dit. Je ne fais jamais mentir les Tarots.
- Je le sais, Zivapa. Si je n'en étais pas persuadé, je ne serais pas venu. »

Zivapa hoche la tête.

« Merci. Je suis vraiment lasse, Styletto. »

Zivapa se tient la tête.

« Et mon merci est bien plus qu'un simple mot, Zivapa. Mais je vais vous laisser vous reposer.
- Oui... je dois me reposer... »

Zivapa cache ses pensées bien tristes et s'en va à son alcôve. Styletto regarde Zivapa un long moment. Dans son regard on lit de la tendresse et de la gratitude. Puis il se retourne et s'en va le pas léger.

« Je vous laisse fermer la porte », chuchote-t-elle.

Styletto se retourne et reste encore quelques secondes devant la porte. Puis il la referme tout doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Franche-Comté, Vesoul. 2nde consultation de Styletto
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Il nous faut un maire à Vesoul!
» Légalité d'un décret municipal de Vesoul
» Décrets municipaux de la ville de Vesoul
» NabzShirt... La [2nde] boutique de Tshirts... Enfin !
» Une bonne synthèse sur la seconde guerre mondiale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Franche-Comté-
Sauter vers: