Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Touraine, Vandôme. Consultation de Kilia.

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Touraine, Vandôme. Consultation de Kilia.   Lun 19 Nov - 2:27

Dans sa roulotte, au plaisir de retrouver les coussins rouge profond qui entourent la table basse, Zivapa a posé le coffret en bois de rose où elle range ses précieuses lames. Un sentiment de sérénité l'envahit. Ce jour, elle a reçu missive de son amie Killia et elles vont questionner les Tarots. Kilia ne devrait plus tarder...
Kilia arrive devant la porte et frappe. Cela fait longtemps qu'elle n'a pas vu Ziva pa et c'est le coeur léger qu'elle vient retrouver son amie.

« Entre ! Entre mon amie »

I machka, le chat, Nimbus, réconcilié avec sa maîtresse, dresse ses oreilles... Kilia ouvre la porte et entre. Les lieux n'ont pas changé, les coussin, l'ambiance tamisée et douillette. Elle sourit à Zivapa.

« Je suis heureuse de te revoir cela fait si longtemps. J'ai souvent pensé à toi. »

Zivapa accueille son amie à bras ouverts et lui indique de suite les coussins où s'asseoir.

« Si fait, gadji, moi aussi j'ai pensé à toi. J'avais nouvelles en Normandie par des voyageurs. Le temps a passé et l'herbe a poussé... Te voilà toi aussi sur les chemins, mon amie.
- Oui, j'avais besoin de sentir le vent, de rencontrer de nouvelles personnes. Ma place d'antan m'a considérablement épuisée, et les événements ne furent pas tous très gais. Je me retrouve sur les routes.
- Mmm... sur les routes... sais-tu où tu vas ?
- Pas vraiment, j'en ai une idée peut-être... Je suis paritie du jour au lendemain par manque d'air. »

La Bohémienne hoche la tête.

« Prendre l'air... et te sens-tu mieux ces jours ?
- Oui je me retrouve et j'oublie ce qui me déchirait tant. »

Zivapa doucement ouvre le coffret et en sort les Tarots.

« Alors tu as pu réfléchir à la question que tu vas poser aux cartes. Quel chemin as-tu choisi d'explorer ?
- J'aimerais une voie générale si c'est possible, j'entame une vie où le chemin ne m'est pas éclairé.
- Ova... le chemin de la vie, le chemin le plus vaste. Je ferai de mon mieux, gadji, mais tu sais que c'est le chemin qui donne les réponses les plus vastes aussi... »

Elle prend les cartes et les mélange en se concentrant sur le chemin de vie de Kilia qui lui sourit, et la regarde faire. Kilia regarde le chat en espérant que cette fois, il sentira lui aussi un meilleur présage.

« Tu sais comme je procède, mon amie, alors commençons. Tu vas couper le jeu d'abord. »

I machka, le chat, Nimbus, ronronne gentiment, un oeil mi-clos, un autre mi-ouvert posé sur la belle gadji à la vesture rouge.

« Je me souviens bien , notre dernière entrevue m'a laissé un souvenir bien ancré dans ma mémoire. »

Zivapa la fixe assez gravement.

« Ova... ce fut bien rude lecture ce jour-là... »

Kilia prend le jeu et hésite un instant et le coupe.

« Oui, mais j'ai réussi à mener ma barque malgré tout. Je ne dirai pas sans souffrances, mais bon... Le noir que tes cartes avaient vu était bien sur mon chemin.
- Ova, oui, les Tarots avaient parlé vrai.
- Mais grâce à toi, je m'y étais préparée, car cela était resté dans un coin de ma tête.
- Si fait, c'était un de tes devenirs possibles. Je suis bien aise que tu aies surmonté cette période très trouble. »

Zivapa coupe le jeu à la carte indiquée par Kilia, la 19e à main gauche. Elle étale les cartes entre elles deux.

« Kilia, concentre toi sur celle que tu es, kathe thaj adadives, ici et maintenant, au regard de ton chemin de vie et montre-moi une carte. »

Kilia regarde les cartes, pense à elle, à ce qu'elle vie en ce moment et tend le doigt vers une carte. Elle n'a pas peur, vu l'ancien tirage elle devrait se méfier. Mais Kilia pense qu'on ne peut se battre qu'avec des choses en mains. Les cartes de Ziva permettent de sentir le vent et de se préparer ou d'échapper aux bourrasques. Zivapa prend la carte, la 15e à main droite et la pose à l'écart des autres.

« Ores tu vas m'en montrer trois toujours en songeant très fort à ta vie... »

Kilia se concentre sur les cartes, sur sa vie. Des moments de sa vie passent devant ses yeux, et elle montre l'une après l'autre 3 cartes. Zivapa prend la 5e carte à main gauche, la 16e et la 3e à main droite, comme indiqué. Elle les pose auprès de la première et les quatre forment une croix...

« Ova, gadji... Si tu prêtes... lisons ?
- Je suis prête Zivapa, tu peux commencer. »

Kilia dit cela, elle a envie de savoir si le ciel sera plus bleu, elle a tant envie... Elle ne peut s'empêcher de regarder le chat d'un coup d'oeil rapide, comme si le chat savait tout.
Zivapa retourne la première lame, l'annonce et se concentre avant d'en donner lecture.

« C'est le 21e arcane, le Monde. »



« C'est la meilleure carte du tarot. Dernière lame numérotée, le Monde, vingt et unième arcane, favorise l'aboutissement, le but final vers lequel toutes les autres cartes ont tendu. Une femme se tient au centre du tableau et semble régner parmi les quatre éléments fondamentaux : l'eau, la terre, le feu et l'air. »


« C'est le meilleur arcane des Tarots, Kilia, mais tu l'as retourné inversé, la tête en bas. Il me parle de toi, kathe thaj adadives, ici et maintenant. »

Kilia regarde la carte et sourit, elle ne sait pas pourquoi mais cette carte pour elle est beaucoup moins noir déjà que les autres, l'air, le feu, la terre, l'eau, arrivera-t-elle à trouver un équilibre ? Mais les mots de Zivapa lui fait vite effacer son sourire, elle l'écoute.

« Placé per uci rig, à senestre, le Monde parle de ton passé et indique que tu as vécu une étape d'ouverture au monde. Le Monde tête en bas montre autour de toi une ambiance hostile... Cet arcane me dit que tu te disperses, gadji, que tu t'éparpilles aux vents des chemins... Pourtant, le Monde dit que tu es libre de ton destin, il te représente ainsi. Tu possèdes les ressources pour l'accomplir, ce destin. Peut-on dire que cela te ressemble ? »

Kilia réfléchit, ne veut pas s'avancer et dire de bêtise.

« Je pense que, oui, en effet, j'ai encore les ressources pour accomplir mon destin, mais je ne sais point si j'en ai encore un. L'ouverture au monde, oui, je l'ai eu aussi, et pas qu'un peu. Et l'hostilité, c'est aussi certain, je l'ai eu même de gens dont je n'aurais jamais pensé cela possible. »

Zivapa hoche la tête.

« Ova... regarde, un arcane positif inversé... un premier signe d'égarement, de dispersion. Nous allons voir la prochaine... »

Kilia attend. La Bohémienne retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 11e arcane, la Force, encore tête en bas... »



« La onzième lame du tarot représente une femme tenant ouverte des deux mains, la gueule d'un lion. Elle incarne l'humanité triomphant de la bestialité et de la matière inerte, l'intelligence l'emportant sur la stupidité. »

« Encore une femme...
- C'est encore là un arcane positif, Kilia, symbole de confiance et de maîtrise. Le Monde lié à la Force, c'est signe que des tensions d'ordre relationnels t'entourent. Placé po caco va, à dextre, cet arcane parle de l'aspect négatif, mais inversé, il dit ce qui peut être amélioré. Tu manques de confiance et de maîtrise. Tu te laisses trop influencer pas les vents sournois et les paroles mauvaises... ce qui risque de te faire perdre tes moyens. La colère, l'impatience, l'emportement te guettent. Si tu te laisses guider par eux, tu vas orienter tes pas vers un sombre chemin... Si fait, une femme... Je ne sais pour l'instant s'il s'agit de toi ou d'une autre, les autres cartes le préciseront mais toujours l'influence de ceux qui t'entourent est présente dans tes tirages, et toujours ton indécision qui revient.
- Je crois comprendre... Je sais comment j'agis en ce moment, tout à l'inverse de ce que je fus, j'écoute et je suis, puisque perdue pour retrouver ma route.
- Ova... si fait et cela est très présent, doublement dit par le Monde et la Force. Mais c'est porteur d'espoir puisqu'ils sont tous deux arcanes très forts. Voyons la suivante qui va affiner le tout. La prochaine va donner conseil, gadji. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Touraine, Vandôme. Consultation de Kilia.   Lun 19 Nov - 2:27

« C'est le 17e arcane, l'Etoile, inversée encore... »



L'Etoile, le dix-septième arcane majeur du tarot, est caractérisée par une jeune femme nue, les cheveux retombant sur ses épaules, qui, agenouillée dans la nuit, tient dans chaque main un vase dont elle vide le contenu dans une mare.

La Bohémienne sourit, ravie.

« Certes, voilà qui est peu banal : trois arcanes très positifs mais inversés. L'Etoile est symbole d'espoir, justement, de protection. Elle apaise... »

Kilia regarde la carte, puis le visage de zivapa. De suite cela la rassure. Elle se souvient du visage de la bohémienne la dernière fois qu'elle lui tirait les carte. Ses hésitation à lui en dévoiler le contenu.

« Inversée... »

Kilia se demande si Zivapa n'a pas pris son jeu de tarots à l'envers. Elle sourit à cette pensée et se trouva bête d'un coup. Zivapa savait toujours ce qu'elle faisait.

« C'est étrange, je ne connait pas les cartes, mais dans mon souvenir celles que j'avais vues étaient très sombres, couleur noire presque. C'est peut-être que je les ai associées à ce qu'elles voulaient dire. Là, je les trouve claires.
- Regarde, Kilia, le Monde lié à l'Etoile, c'est la rencontre avec un ou une amie véritable et la Force liée à l'Etoile dit que cette personne aura très forte influence sur toi. C'est peut-être ainsi que tu retrouveras ton chemin, ton destin : aider, accompagner... Inversée, l'Etoile te met en garde contre trop de naïveté, et candeur et d'innocence car cela te porterait préjudice. Tu dois faire preuve de discernement, avoir et faire confiance. Suis ton coeur et ta générosité. L'Etoile apporte l'espoir à la réalisation des projets. Il n'y a pour l'instant aucune direction particulière pour ton chemin de vie : ni guerre, ni voyage, ni rien. Comme si tu étais entre parenthèses... Les arcanes positifs montrent l'énorme potentiel qui est en toi mais ils sont tous inversés, comme empêchés... Il faut te libérer gadji !
- Je sais, je suis encore emprisonnée, je n'ose pas. Avant je foncais, on avait du mal à me suivre et là, je stagne, j'ai l'impression d'avoir tout vécu, fait ma vie...
- Voyons la suivante, qui va nous parler des perspectives sur ton chemin de vie. Cela va nous aider. »

Zivapa retourne la carte, l'annonce et se concentre.

« C'est le 12e arcane, le Pendu. »



« Le Pendu correspond au douzième arcane du jeu de Tarot. Un homme est pendu la tête en bas, suspendu par le pied à un gibet, formé de deux arbres. Au premier regard, cette lame est celle de l'immobilité, de l'impuissance, d'un certain renoncement. Pourquoi est-il pendu ? S'est-il pendu lui-même ? »

« J'aimerai tant être éclairée. »

Kilia fait la grimace.

« Ova, oui... cela éclaire même si c'est un arcane négatif. Le Pendu est symbole d'expiation et de sacrifice. Vois : le Monde lié au Pendu représente des soucis ne pouvant être confiés à autrui... La Force et le Pendu, la perte de motivation due à une action qui blesse... et l'Etoile liée au Pendu la négligence... Ce tirage parle de ton passé aussi... Tu es comme ce pendu, incapable de comprendre ce que tu fais là... Tu as des plaies à soigner... Ce sacrifice, il sera volontaire. Devant toi, sur le chemin, un évènement va se produire qui pourrait t'amener à ce sacrifice volontaire au bénéfice d'une cause élevée, choix sûrement provoqué de façon un peu brutale, comme l'annonce la colère de la Force inversée... Ton destin est là... Devant toi, mais point sans difficultés. Il sera pourtant salvateur. »

Kilia réfléchit, tourne les mots dans sa tête. Beaucoup de choses se mélange. Mais elle reste sur le Dernier mot de Zivapa.

« Salvateur, je l'espère, à moi encore de faire en sorte qu'il le soit.
- Si fait... à toi de bien choisir ton entourage, comme tu sais que tu en es influencée, comme nous le sommes tous... Une personne d'amitié véritable... un évènement blessant... expier une faute, une négligence... Voilà de quoi penser, gadji. Il me reste à calculer ton arcane caché. »

C’est à son tour de faire la grimace.

« J'ai toujours autant de difficultés à cela...
- Oui, cela me fait réfléchir.
- Une cause élevée... ça aussi, ça porte à réflexion... Allez, comptons... 21 + 11 ...
- C'est vrai, à savoir quoi, mais on le saura. 32
- Alors... 32 ? »

La Bohémienne et Kilia sourient spontanément.

« Alors 32 + 17 .... c'est difficile ça…
- 49 Zivapa »

Zivapa regarde désespérément ses doigts.

« 49 ? Si fait, si fait... + 12 ?
- J'ai tenu longtemps les caisses d'une mairie...
- Ova, oui... que de soucis ce dut être, je n'y réussirais jamais... »

Elle rit.

« 49 + 12 ? »

Elle se concentre.

« Ca fait 61. Non ?
- Rooo, oui 61.
- Donc... 61 ça fait 6 + 1… ça fait 7. C'est donc le 7e arcane, le Chariot qui va nous aider à conclure.



« Septième lame du jeu du tarot, elle représente deux chevaux tirant une sorte de char muni de deux roues, dans laquelle se tient un homme couronné portant un spectre dans la main droite. C'est la carte du triomphe et du succès. »

« Le Chariot est un arcane positif. Regarde, tu as choisi les meilleurs arcanes ! Cela montre que tu sortiras de cette mauvaise période, si fait. Le Monde lié au Chariot, c'est une Chance à saisir, Kilia. Tu vois on y revient... Un évènement ou une personne providentielle... La Force et le Chariot, c'est la puissance et la gloire mais bon... après quelques problèmes matériels, représentés par le Pendu lié au Chariot. Petit à petit ton destin se dessine, ou un chemin y menant. Tu retourneras sur les routes, la Touraine n'est qu'une étape. Mais les Tarots ne disent point la direction que tu prendras. Il dit que la diplomatie est ta force, songes-y. C'est un bien meilleur tirage et tu m'en vois ravie, mon amie...
- La Gloire...je l'ai connue et franchement elle ne m'attire pas mais je t'avoue quelque chose, la diplomatie j'y ai pensé.
- C'est ainsi que je traduis le message des Tarots, mais toi seule pourras en faire la vraie lecture. Je crois qu'un évènement "blessant" va t'amener à en expier la responsabilité... que pour cela tu devras faire des sacrifices en faveur d'une cause élevée liée à la diplomatie et que tu retourneras sur les chemins.
- Je pense que lorsque je trouve une cause, rien ne m'arrête justement, et c'est cela qui me manque, je ne peux avancer que lorsque je sais que ce que je fais est bien ou juste, lorsque c'est du coeur que cela vient. Ce feu là je l'ai perdu.
- Il te reviendra, Kilia, tu vas le retrouver.
- Je l'espère, je me sens vide sans.
- Il est en toi, lié à ta confiance alors je crois qu'il y a espoir. »

Kilia porte sa main au taliman que la vieille Razelle lui a donné, elle pense que les vents sûrement tournent pour elle.

« C'est que tu m'avais dit aussi la dernière fois, je dois faire des choix, chaque choix influence ma vie. La je suis feuille d'automne au vent.
- Si fait... C'est dans ta nature... »

Kilia soupire.

« Je le sais, zivapa, je le sais.
- Ce qui n'est pas un souci, de fait, si tu fais preuve de discernement.
- Mais encore un événement blessant...j'en ai tellement eu... »

Kilia hoche la tête.

« C'est le lot de tous, tu sais... cela rend plus fort.
- Oui, mais je ressors la tête de l'eau, alors m'y replonger... »

Kilia sourit, aujourd'hui sa bonne humeur ne l'abandonne pas. Kilia a envie de nouveau de croquer la vie à pleine dent. Les tarots de Zivapa la rassurent.

« Enfin, maintenant que j'ai repris des forces, je peux à nouveau m'impliquer, et une fois la quête trouvée, je retrouverai mon équilibre, celle que je suis et que je recherche.
- Si fait, mon amie... et moi je m'en vais aller à la reposée. Cette lecture m'a épuisée.
- Merci Zivapa, tu sais je ne vois pas grand chose de faux encore une fois, je suis vraiment étonnée de ton don. Que ta nuit soit douce, mon amie.
- Et que la tienne te porte à la lumière. »

Kilia se lève et regarde encore une fois le chat. La Bohémienne porte la main droite sur son coeur puis donne une forte brassée amicale à son amie. Kilia répond de même à son amie, la revoir lui a vraiment réchauffé le cœur.

« Il a grossi ?
- Tu crois ? Peut-être d'avoir été enfermé le temps que l'on me ramène la roulotte ici... Il va aller chasser en Touraine, ça va lui faire du bien. Bakht tu ke, mon amie, que la Chance t'acciompagne.
- Un peu d'exercice lui fera du bien, la touraine c'est bien pour cela. »

Elles rirent.

« Il me semblait bien, si fait...
- Merci pour tout, ton pain sera pris sur le marché demain, je sais que je devais venir avec mais...je crois que le maire s'amuse encore.
- Ova... n'aie crainte, j'ai confiance... Za devlesa, au revoir, Kilia, prends soin de toi.
- Au revoir ! »

Elle ouvre la porte et descend les quelques marches. Le vent souffle un peu, elle met son capuchon et s'enveloppe dans sa cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Touraine, Vandôme. Consultation de Kilia.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Traité Frontalier] Maine - Touraine
» Touraine
» [Traité Frontalier] Berry - Touraine dict Ligne Bleue
» [Ordre de Merite] Touraine - Salamandre
» Coupe de Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Touraine-
Sauter vers: