Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Touraine, Vendôme. Consultation de Kirah

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Touraine, Vendôme. Consultation de Kirah   Mar 11 Déc - 21:58

Comme convenu en chuchotis, Zivapa rejoint Kirah au domaine de Llyr. Elle s'y annonce et se fait accompagner le long des couloirs jusqu'à la chambrée de Kirah. Elle tient dans sa besace le précieux coffret en bois de rose où sont serrés les Tarots et dans les bras i machka, le chat, Nimbus car Zivapa sait bien que cela plaira à la gadji.

“Toc ! Toc ! Toc !”

Rentrée dans les appartements que Llyr a mis à sa disposition, Kirah en a profité pour se reposer un peu et mettre au point ce dont elle avait discuté avec Zivapa. Cependant un doute la taraudait et elle savait que la bohémienne pourrait l'éclairer à ce sujet... La veste à sequins vert était étendue sur le lit, mais là n'était pas sa priorité. Lorsqu'on frappa à la porte, elle respira un coup... et à pas lents qui étaient les siens depuis qu'elle était sortie de son délire convalescent, elle rejoignit l'entrée. Elle savait qui se trouvait derrière, elle le sentait. Ouvrant donc, elle salua la bohémienne et l'invita à entrer.

« Latcho dives, Zivapa... que la route te soit belle... entre donc, merci d'avoir trouvé le temps de revenir me voir...
- Latcho dives, le bon jour, Kirah. C'est toujours plaisir de te revoir, gadji. Tiens, prends ça, c'est du vinaigre de cidre. Il te faudra t'en frictionner le corps matin et soir, cela t'aidera à reprendre des forces. Et puis cette tisane, emplie de bonnes choses. Cela te sera bien utile pour le voyage. Il sera long. »

Zivapa regarde autour d'elle après avoir posé Nimbus à terre, la porte une fois close. Elle admire l'immense lit à baldaquin et sourit.

« Installons-nous là au confort, nous y serons bien, ne crois-tu pas ? »

Et sans façon elle s'assoit en tailleur sur la dunha, l'édredon, installant doucement ses jupons autour d'elle. Aussitôt, i machka, le chat, la rejoint. Attrapant la bouteille et les sachets d'herbes Kirah les huma un instant, retrouvant les saveurs et essences que lui citait Zivapa. Elle sourit, se souvenant de leur première rencontre et de la discussion sur les plantes qu'elles avaient eue...

« Du vinaigre de citre... hummmm... ce n'est pas trop répulsif comme odeur j'espère ? »

Sur cette boutade, elle déposa le tout sur une table non loin et rejoignit Zivapa sur la courtepointe du lit, prenant appui sur les coussins qui l'ornaient. Fixant le chat qui tourna sur lui-même pour se mettre en boule, le sourire amusé perdura.

« Te voilà loin de ta roulotte, mais cela n'influencera pas tes tarots j'espère ?
- Na... non... ça ira bien... Ici le décor prête à la concentration : il fait chaud, tout est beau et la croisée est assez grande pour que je ne ressente pas trop l'étouffement. Tout ira bien. »

La Bohémienne caresse tendrement le chat derrière les oreilles.

« Regarde comme Nimbus est à l'aise. S'il y avait icelieu tensions ou danger, il me le dirait... Il y est très sensible. »

Elle ouvre le coffret en bois de rose posé à ses côtés et en sort le jeu de Tarots tout patiné par le temps. Un sourire d'égale tendresse lui échappe. Elle ne possède rien de plus précieux que ses Tarots, son chat et le sourire de ses amis.

« Alors Kirah... As-tu songé à la question que tu voudrais leur poser ?
- Humm... beaucoup de questions me taraudent... mais toutes concernent un même chemin. Je suis déjà venue te voir pour plusieurs d'entre eux. Tes tarots avaient raison, leur éclairage m'a aidé... ici... ce sera le chemin du coeur.... Vois-tu ... je ne m'attendais pas à ce que je vis là... et le passé de... son passé ne joue pas trop en sa faveur. Je crains donc pour notre avenir commun si ses habitudes de chasseur venaient à le reprendre, je crains de trop m'investir... Penses-tu que cette question composée de multiples soit assez précise pour toi ? »

Zivapa acquiesce en silence, plongeant son regard noir de suie dans celui de Kirah.

« Les Tarots vont te parler d'un devenir possible sur ton chemin de coeur, ils vont te parler de lui... sortira ce qui sortira... Es-tu prête à tout entendre ?
- Zivapa, si je n'étais pas prête, je ne t'aurais pas mandée ce jour.... mais avant.... regarde là. »

Elle tend la main vers un plateau tout proche rempli de chouquettes.

« Quelques douceurs... un délice... n'hésite pas à te servir ! Des chouquettes, cela se nomme... une recette secrète du maître des lieux. »

La Bohémienne regarde ces petits globes appétissants, recouverts de ...

« Ils sont saupoudrés de vrai sucre ???? »

Ses yeux s'écarquillent, une lueur de gourmandise y luit et elle tend doucement la main pour en choisir une.

« Chou... chouquette ? Quel drôle de nom... »

Doucement toujours, elle approche la chouquette de sa bouche, la savourant des yeux, les papilles gustatives en ébullition... Elle arrête le mouvement et regarde Kirah, reconnaissante.

« Par Dev, cela doit être la seconde fois seulement que je vais manger du vrai sucre... Quel bonheur tu me donnes et voilà qui risquerait fort de me déconcentrer... »

Puis vite elle croque la bouchée... Croquant et fondant... Légère, la chouquette est au goût de Zivapa un vrai délice...

« Mmm... ch'est trop bon... et che chucre... »

Elle finit la bouchée avec délectation.

« Kirah, par Dev, cache ce plateau ou je ne réponds plus de rien !!! »

Le ton est sérieux mais les yeux brillent de malice.

« Non, non, non ! le plateau est là... mais tu n'en auras pas plus que la moitié... à moins d'arriver à convaincre Llyr de nous livrer sa recette, mais là, ce n'est pas gagné. Bon, je le pose là tout à côté. Tu te sers quand tu le souhaites. C'est ma façon à moi de te remercier de venir ainsi me tirer une fois de plus les cartes. »

Zivapa lèche ses doigts soigneusement, histoire de ne pas perdre une seule miette de cette douceur ineffable.

« Ova, naïs, la merci. Ores donc, c'est le chemin de ton coeur qui nous intéresse. Tu connais ma pratique, je commence... »

Zivapa prend le jeu et mélange les cartes en se concentrant.

« D'abord, tu vas couper le jeu, gadji... »

Avant de couper, Kirah saisit une chouquette qu'elle engloutit prestement et éloigna le plateau afin de ne pas souiller le jeu de carte. S'essuyant les mains sur la courtepointe, elle saisit quelques cartes, les déposa à coté du tas restant.

« Voici donc ! »

Zivapa reprend le jeu coupé et étale les cartes entre elles deux sur la dunha.

« Ores tu dois te concentrer sur celle que tu es, kathe thaj adadives, ici et maintenant, au regard de ton chemin de coeur et me montrer une carte.
- Ici et maintenant ? Avant ou après le coup sur la tête ? »

Amusée, elle montra la cicatrice à son front. Depuis ce coup, chaque fois qu'elle se retrouvait en présence de Vinkolat, elle se sentait enivrée, perdait ses moyens... et pestait contre le farceur là-haut sur son nuage qui devait s'en amuser au plus haut point de la voir ainsi perdre sérieux et pondération.

« Bon... j'essaie... mais avec ces chouquettes et cette belle robe... un cadeau de lui d'ailleurs... »

Elle ferma les yeux... tentant de se recentrer, mais de suite la vision de Vinkolat revint à son esprit, et c'est un sourire malicieux aux lèvres qu'elle choisit une carte parmi celles étalées là. Zivapa relève la tête, mi-étonnée, mi-amusée...

« Ta cicatrice... La robe... Vinkolat... S'il est si présent en ton esprit, les Tarots parleront, c'est bien. »

Elle prend la carte désignée et la pose à l'écart des autres, face cachée sur le dessus.

« Ores concentre-toi sur tes désirs et tes craintes au regard de ton chemin de coeur et choisis trois cartes. A la parfin, je déterminerai ton arcane secret...
- Trois ... hum... alors... mes désirs... et mes craintes... »

Tout revint au galop dans sa tête, désirs, craintes, appréhensions, le passé commun avec Vinkolat, son passé personnel, tout ce qu'elle savait d'elle, de lui.... les moments vécus ensembles, leurs rires... Aristote qui les poursuivait comme une duègne ou la belle-mère à laquelle elle échappait... Toutes ces femmes qui l'entouraient lui toujours... Sa main vola de gauche à droite et de droite à gauche, désignant, farouchement, en geste sec les 3 cartes demandées. Elle ne se rendit compte qu'en expirant qu'elle avait ainsi retenu sa respiration.

« Hum... à chaque fois ... c'est la même appréhension quand je tire ces trois cartes, Bohémienne... et la même impatience de savoir ce que mon inconscient aura désigné... heureusement, l'objet de mes craintes et aspirations n'est pas présent physiquement... »

Saisissant le plateau, elle l'approche, saisit une chouquette, le présente à Zivapa et mord dans celle qu'elle tient à la main, fébrile sans s'en rendre compte. Zivapa, plongée en grande concentration, ne voit pas le plateau... Elle prend les cartes et les dispose en croix près de la première choisie. Elle redresse précautionneusement la tête, le visage grave.

« Dis-toi que nous sommes deux à appréhender, gadji. Je me fais la voix des Tarots mais quand, dans tous les devenirs possibles, les cartes parlent du plus noir qu'il puisse être, j'ai toujours grand peine et chagrin. J'espère de tout coeur à chaque fois que mes cartes parleront faux... et j'espère ce jour que le chemin de ton coeur sera à ta convenance... Voyons la première lame, qui va me parler de toi, kathe thaj adadives, ici et maintenant... »

Zivapa retourne la carte, l'annonce et se concentre avant d'en donner lecture.

« C'est l'arcane sans nombre, le Mat. »



« De toutes les images du jeu du tarot, voici la plus mystérieuse, la plus inquiétante et fascinante. Le Mat, contrairement aux autres arcanes, n'a pas de numéro. Il se place donc à l'écart du jeu. Le dessin nous présente un homme qui marche tenant un bâton et portant un ballot sur l'épaule. Son regard est dirigé vers la droite, vers l'improviste, l'avenir. »

« Le Mat ? Zivapa .... voilà qui commence fort ! Moi ? une folle ? humm ... et pourquoi pas après tout... Une indécise surtout... qu'en penses-u ?
- Le Mat est symbole d'innocence... d'inconscience... en tout cas d'imprévisibilité... Une grande attirance pour le risque, le danger... Tu avances au jugé et tu cueilles ou laisses les occasions qui se présentent. Et là tu as cueilli une occasion sur ton chemin de coeur avec cette nouvelle histoire qui commence, teintée de liberté et d'allégresse. Mmm... Pourtant ton besoin d'indépendance te soucie. Est-ce compatible ? Pourras-tu rester libre ? C'est pourquoi l'engagement t'effraie. Ce qui est écrit dans le marbre ne te ressemble pas. Na... D'ailleurs, parfois, tu ne sais pas comment agir. Icelieu le voyage est présent, dans tous les sens du terme car tu vas de l'avant même si c'est à l'aveuglette. Tu suis ton instinct, ce qu'il y a de plus profond en toi. Voilà ce que me dit le Mat sur toi. Peut-on dire que cela te convienne ?
- Sur mon chemin du coeur ? Oui, c'est exactement cela. Je sais que quand tu lis les tarots tu occultes ce que tu sais des personnes, mais je crois que tu connais suffisamment de moi pour pouvoir toi aussi confirmer ou infirmer cette position. »

La Bohémienne sourit.

« Je crois que tu n'aurais pu mieux choisir. »

Une nouvelle chouquette subit le même sort que la précédente.... hummm ce sucre.... cela lui rappelait les tartelettes aux fraises... et la dernière avait eu un goût...

« Voyons la suivante qui va nous parler des obstacles. »

Obstacles... Kirah se renfrogna un peu, un autre bout de chouquette l'aida pour appréhender la nouvelle carte. Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 11e arcane, la Force. »



« La onzième lame du tarot représente une femme tenant ouverte des deux mains, la gueule d'un lion. Elle incarne l'humanité triomphant de la bestialité et de la matière inerte, l'intelligence l'emportant sur la stupidité. »


Kirah, fronçant les sourcils, attendit l'interprétation qu'en ferait Zivapa.... son avenir allait-il se traduire en un bras de fer ?

« La force est un arcane positif mais placé po caco va, à dextre, il parle des obstacles. Il faut donc le lire dans ce qu'il représente de négatif. Sur ton chemin de coeur se dressent devant toi le manque de confiance et de maîtrise... Vois... Le Mat lié à la Force représente des actions irréfléchies, de la légèreté dans les décisions... Tu as parfois l'impression de ne rien maîtriser, tu n'arrives pas toujours à distinguer le sincère du factice. Sur ton chemin de coeur, les Tarots te mettent en garde envers l'entêtement, l'aveuglement, l'égoïsme, l'impatience, l'impulsivité et la colère... qui naîtront du caractère passionnel de cette histoire. Attention, te chuchotent-ils, dirigisme et impatience sont de mise... Et cela ne va pas avec la liberté du Mat. Le Mat aime à baguenauder là où bon lui semble. Tu devras y songer...
- Hum.... voilà qui est bien ambigu.... franchement... bon... si les tarots le disent... je reconnais là ce que je vis pour le moment. L'impatience, l'impulsivité.... il va vraiment falloir y résister ? tu es sûre ?
- Na... non... Les Tarots en parlent parce qu'ils le voient sur ce chemin là. C'est toi qui décidera des pas que tu feras sur ce chemin... N'oublie pas : autant de devenirs possibles que de pas... Tout dépend de ce que toi, tu désires. Et là, on parle aussi de dirigisme... mais point de ton fait, je pense, car ils s'agit des obstacles que tu devras affronter. C'est un tirage très contrasté : la Force n'est pas liée naturellement au Mat, vois-tu, c'est plutôt son opposé...
- Oui, je vois mieux tout à coup... »

Elle repensa aux bribes de conversation entendues dans la salle voûtée... Seriella et ses menaces... la luxure dont on lui avait enseigné les principes... ces longues leçons interminables...

« Oui, je vois beaucoup mieux en effet. Tout ce que je n'aime pas... bien évidemment. Voyons donc voir ce que dit la suite.
- Et si c'était ton Bateleur, en fait, cet homme ? Parce que, zhanas, tu sais, tu avais tiré le Pape et la Papesse... ils représentent l'amour... Mais là... »

Zivapa s'attriste.

« Enfin, tu as raison. Continuons... Voyons la lame suivante ... »

Zivapa retourne la carte, la regarde fixement, s'assombrit d'autant plus et l'annonce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Touraine, Vendôme. Consultation de Kirah   Mar 11 Déc - 21:58

« C'est le 16e arcane, la Maison-Dieu. »



« Ce seizième arcane majeur du tarot représente une tour décapitée par la foudre émanant du soleil. Deux personnages tombent de la tour. Outre les personnages, d'autres objets plongent vers la terre. »

« Zivapa ! »

Surprise par la lame, Kirah saisit la main de la bohémienne.

« Hum… ton interprétation n'est peut être pas mauvaise... dis-moi... que penses-tu de cette lame avec le reste ? »

Sans s'en rendre compte, elle relâcha la main énergique et reposa la sienne sur le chat qui venait de se réveiller sous son exclamation et l'avait rejointe.

« Placé en haut, cet arcane doit nous parler du positif et transmettre le conseil des Tarots mais... mais c'est l'arcane le plus négatif de tous. Sa place cependant l'atténue. C'est une mise en garde que tu vois là... Regarde : le Mat lié à la Maison-Dieu, c'est un accident provoqué par une trop grande imprévoyance et de l'imprudence et encore l'accident dans l'association de la Force et de la Maison-Dieu. Nous savons toutes deux que tu vas devoir faire route, il va nous falloir faire preuve de grande prévoyance pour éviter cela. Oui, un grand bouleversement... La Maison-Dieu parle d'écroulement des ambitions et de déception à cause d'un grave obstacle. En ton chemin de coeur elle annonce la désillusion, un amour problématique et entravé, de la jalousie, des disputes. »

Zivapa secoue la tête négativement, les yeux emplis de larmes. Elle pose sa main sur le bras de Kirah.

« La Maison-Dieu te conseille de penser à tout remettre en cause, à faire place nette pour tout reconstruire mais je ne sais si cela serait avec Lui ou avec un autre. Ca peut être une crise salutaire, si fait... une crise salutaire qui te permettrait d'y voir plus clair... Les Tarots te mettent en garde, si fait...
- Une crise salutaire.... la désillusion... la jalousie ! Humpf… »

Elle croisa les bras tandis que Zivapa hoche la tête.

« Ova, oui da...
- J'avais donc raison de craindre que le chasseur se réveille donc.
- Oh... il est ainsi ? »

Etonnée…

« Je le connais si peu.
- Rahh, tous ces beaux serments qu'il m'avait servis là.... heureusement que je n'y croyais pas trop.
- Attends, attends, Kirah....
- Oui da ! Le chasseur de ces dames, qui tourne les jupons et les coeurs, que les dames soient parisiennes, paysannes, voir même bretonnes !
- Par Dev... je n'aurais pas crû...
- Mais je m'emporte encore... le Mat sûrement. »

Zivapa sourit.

« Si fait... le Mat est mon arcane, comme tu le sais et parfois il nous entraîne.... Ce que tu me dis correspond bien au Bateleur... ce serait peut-être lui, alors.... »

Ces avertissements, Kirah se les répétait à l'envi au début de leur relation, et là qu'elle avait baissé la garde... mais bon... un peu de sel, un grain de sable... oui, il suffirait de tenter de ne pas oublier ces appels à la raison quand elle le reverrait voilà tout... dur, dur cependant, vu l'ivresse... mais sa bonne humeur générale depuis son réveil reprit le dessus et elle sourit à nouveau.

« Le Bateleur... hum... donc pas le Monde alors ? Ou peut-être... Oui, voyons la suite... »

Zivapa réfléchit.

« Il peut le devenir...
- Au pire, j'ai de nouvelles techniques à tester pour .... bref, je t'écoute, Zivapa.
- Voyons la suite, si fait... le tirage ne vaut vraiment que par la lecture que tu en feras à la parfin... La prochaine lame nous parlera du devenir... de ce qui ce profile au bout de ce chemin. »

La Bohémienne retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 10e arcane, la Roue de la Fortune. »



« Le dixième arcane du Tarot montre une roue où sont figurés trois animaux. En phase ascendante, c’est un chien pourvu d'un collier, signe de soumission ; au sommet, c’est un sphinx couronné, signe d'accomplissement et en phase descendante, un singe symbolisant la décadence. Ces trois animaux illustrent ainsi un cycle d'évolution où la position dominante est difficile à maintenir, le haut de la roue étant en équilibre instable. La Roue de la fortune est animée par un mouvement rotatif, dans lequel tous événements, expériences, occasions et possibilités futures s'élèvent et retombent, sous la forme de dualités, comme la naissance et la mort, le bien et le mal, l'abondance et la pauvreté, l'espérance et le désespoir. »

Kirah éclata d'un rire nerveux...décidément ... cette roue les poursuivait, Vinkolat et elle.

« La roue ? Qu'en penses-tu, toi ?
- Tu as sorti cet arcane à l'envers, tête en bas... Il est neutre mais inversé, sa lecture varie. La roue est symbole de changements, des cycles de la vie. Le Mat lié à la Roue, c'est l'abandon du chemin... parfois sur un coup de tête... La Maison-Dieu liée à la Roue, c'est la maladresse. Doit-on en penser que des maladresses provoqueront des dérobades ? Possible... La Roue est très liée au Mat puisqu'elle représente toutes les occasions qu'offrent la vie sur le chemin à parcourir. Inversée, elle parle de revirements de situation, d'instabilité dans votre relation... de difficultés à clôturer le passé, de malchance... Il y a trop d'insouciance et de légèreté dans cette relation, elle est trop vouée aux aléas du hasard. Remarque, si c'est ce que tu cherches, alors... tu seras servie. Les évènements vont s'enchaîner au gré des vents... Par Dev, c'est vraiment tout le Bateleur, ça... Si fait, plus ce tirage avance, plus je me remémore le premier et plus je me dis que cet homme ne peut qu'être ton Bateleur, pas ton Pape et pas ton Monde.
- Mon Bateleur.... hum.... c'est qu'il est attrayant aussi lui....
- Oh que oui....
- Et tu m'en avais dit grand bien aussi. A défaut de trouver mon monde…
- Il y a des chemins qu'il faut parcourir, Kirah. Je reste convaincue qu'il n'y a pas de hasard et peut-être dois-tu passer par le Bateleur pour trouver le Monde…
- Ce que tes tarots me disent là, c'est la description de ce que je vis pour le moment, ni plus ni moins... et ... malgré tout.... je crois que je ne suis pas trop à plaindre.... et ce Bateleur pourrait devenir le Monde après toutes ces distractions ou obstacles ? »

La voix de Kirah s'était faite un peu plus faible quand même, le doute était de mise.

« Si fait... rappelle-toi la crise salutaire... peut-être évoluerez-vous ensemble ? un Mat et un Bateleur... joli couple tout de même... Il me reste à calculer l'arcane caché pour conclure... »

Une nouvelle chouquette, pour Kirah, subit un sort identique à ses consoeurs, heureusement le sucre aidant, les difficultés semblaient moins difficiles aussi.

« Voyons cela. Même si un retournement de situation semble bien compromis, là. Mais le Mat et le Bateleur... tes deux lames préférées si je me souviens bien... si fait... quel service ! As-tu appris à mieux compter depuis ?
- Ova... oui, mes deux lames préférées mais je suis fille du vent... les murs ne me conviennent pas... »

Elle sourit.

« Mieux compter ? Na... non ! Tu vas m'aider ! Le Mat compte pour rien... 11 + 16 ... ?
- Voyons donc, mon arithmétique est à ton service. 27 !
- Bien ! 27 + 10 ? Facile, c'est pour moi, ça : ça fait 37 !
- Pour moi aussi !
- 3 et 7 qui font 10, on retombe sur la Roue, ça ne colle pas. Dans ce cas, je recompte en enlevant l'arcane du résultat... »

Elle se concentre.

« On revient donc à 27 : 2 et 7 font 9 : c'est le 9e arcane, l'Hermite.



« Neuvième lame du tarot, un homme d'âge respectable est dans l'obscurité. Tenant de la main gauche un bâton qui lui sert de canne et élevant de la main droite une lanterne éclairée, l'Hermite est synonyme de recueillement, d'illumination intérieure. En un mot, cette carte signifie la recherche de soi. Par son attitude humble, il fait penser à une personne tranquille, retirée, absorbée par sa réflexion et sa méditation. La lanterne de l'Hermite vous montre ce que vous savez ou ce qui c'est déjà passé. »

« Ah non ! pas finir seule ... »

Mais Kirah ferme la bouche et attend la suite de l'interprétation, inquiète quelque peu.

« L'Hermite... Symbole de réflexion, de prudence et de solitude... Il parle de recul, de période de réflexion... Mais ce qui est bien, c'est que la Force liée à l'Hermite parle de force intérieure, de grandes ressources. D'une façon ou d'une autre, l'Hermite me dit que tu es en quête de l'essentiel, le bonheur... Tant que tu le chercheras, tant que tu ne l'auras pas trouvé... Mais au bout, il y a la réussite... C'est cette quête qui te rend vulnérable aux influences, Kirah... prends-y garde, tu dois rester maîtresse de ton destin. Que tu restes avec lui ou pas, l'Hermite, c'est une forme de solitude au bout du chemin. Tu me vois désolée, Kirah et j'espère de tout mon coeur que tu feras mentir mes Tarots mais vraiment, ce n'est pas là tirage très favorable, zhanas, sais-tu...
- Non, en effet.... »

La voix de Kirah est faible .... presque cassée... pourtant... pourtant son coeur lui dicte certaines choses....certaines interrogations qu'elle a tues... liées à son passé, à ce qu'elle ne souhaite pas pour l'avenir... et sans le savoir, celle qui l'inquiète le plus, les tarots lui ont répondu...

« Dis-moi, si je te donnais la question essentielle qui me taraudait.... pourrais-tu me dire si elle contredit l'aventure que je vis avec Vinkolat ou ne fait que la confirmer ?
- Je ne sais... Peut-être... Dis toujours, Kirah. Je te répondrai comme à l'accoutumée, avec franchise et sans détour.
- En fait, ce que je crains le plus de cette relation, c'est d'enfanter un jour. Mat et Bateleur comme tu le disais... il sème au vent et je ne veux pas être de celles qui ont tenté de le conserver par ces souvenirs qu'il a laissé. S'il reste avec moi, ce ne sera pas pour cela. C'était ma crainte la plus importante.
- Na... je ne le crois pas... il restera avec toi si tu sais le suivre dans ses détours et ses folies, si tu acceptes ses écarts, certains moments de solitude quand il sera loin de toi, peut-être près d'une autre... C'est tout le Bateleur, ça... il a tout de même besoin d'un port d'attache... A toi de voir. Nulle trace d'enfant dans ce tirage, juste la description d'un chemin ensemble si vous deviez l'arpenter... L'Hermite le montre, si cette relation n'est pas pour toi seulement une aventure, tu dois y penser, réfléchir... et avoir la sagesse d'accepter parfois l'inacceptable...
- Je ne veux pas le contraindre à une union et je ne veux pas y être contrainte non plus. »

Zivapa rit.

« Nul doute qu'il ne pense la même chose....
- Accepter l'inacceptable... hum... on verra... au pire j'ai mon rouleau en marbre.
- Si fait... Va savoir, c'est peut-être la solution... Je ne sais... »

Les derniers mots de Kirah sont presque grommelés.

« Ca... on verra. Ca ne tient qu'à lui mais au moins tes tarots ont-ils confirmé ce que je pensais... le chasseur veille, le chasseur ne disparaît pas et il ne tient qu'à moi de ne pas en être par trop blessée et surtout ! pas de mariage !
- Je le pense aussi, ova... »

Zivapa rit à la mention du mariage.

« Le mariage gadjé est pire que la prison, gadji... ce n'est pas moi qui t'y encouragerai. Apparemment les Tarots ne le voient pas ainsi non plus : pas de mention de mariage... Et c'est moi qui pour une fois vais te laisser à la reposée car tu dois te reposer. Le voyage sera long... et périlleux, apparemment... Allez, je te laisse, mon amie.
- Merci pour tes tarots, Zivapa. »

Elle avisa le plateau à moitié vide à côté d'elle.

« Prends donc ! Prends donc ! Un peu de douceur avant ce voyage. Demain à l'aube donc ? »

Zivapa ne se fait pas prier et choisit une belle chouquette sur le plateau.

« Comme tu vois, j'ai la veste, la suie....
- Demain à l'aube, si fait : ce qui est dit sera. »

Kirah montra la veste un peu plus loin.

« Je crois que le Bateleur va devoir jongler, alors...
- Nous te rejoindront alors... sitôt que je lui aurai parlé de ce plan.
- Ova, oui...
- Jongler ? hum, esquiver il est le roy... la jonglerie devrait donc lui convenir ! »

Zivapa partit d'un beau rire franc.

« Nul doute qu'il y excellera. »

Le rire de Kirah était de retour, certes les tarots s'étaient révélés surprenants, mais ne tenait qu'à elle de les éclairer comme elle l'entendrait... et ils n'étaient pas si mauvais que cela.

« Je vois qu'on est bien d'accord. Merci du temps que tu m'a consacrée, la belle. »

La Bohémienne rangea les Tarots dans le coffret en bois de rose et prit son chat dans ses bras.

« De rien, Kirah... Mes Tarots sont là pour cela et c'est mon destin que d'en donner lecture... A demain, je me sauve... »

Zivapa, sur une amicale brassée, prit congé de Kirah et s'en retourna à sa roulotte.

« A demain, Zivapa. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Touraine, Vendôme. Consultation de Kirah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Traité Frontalier] Maine - Touraine
» Touraine
» [Traité Frontalier] Berry - Touraine dict Ligne Bleue
» [Ordre de Merite] Touraine - Salamandre
» Coupe de Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Touraine-
Sauter vers: