Kumpania de Zivapa, le campo du repos

Tsiganes, Roms, Gitans, Manouches, Bateleurs, Voyageurs, soyez les bienvenus
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anjou, gargote. 2e consultation de Patity.

Aller en bas 
AuteurMessage
Zivapa
Admin
avatar

Nombre de messages : 440
Age : 50
Localisation : Sur les chemins
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Anjou, gargote. 2e consultation de Patity.   Dim 8 Juil - 2:12

Ayant raccompagné sur le perron la gadji après la lecture de Tarots, Zivapa voit la silhouette de Patity s'approcher. Elle reste sur les marches pour l'accueillir. Patity arrivait aux abords de la roulotte de Zivapa lorsqu'elle vit la cliente précédente s'éloigner. Elle le salua de la tête et sourit à Zivapa, prête à l'accueillir.

« Bonjour Zivapa.
- Latcho dives, le bon jour, Patity. Entre vite, la fraîcheur tombe et c'est là propice à attraper refroidissement. Installons-nous au chaud.
- Oui, tu as raison Zivapa. »

Patity suivit Zivapa dans sa roulotte. A chaque fois elle avait l'impression d'entrer dans un autre monde. Zivapa retrouve les coussins autour de la table basse et i machla, le chat Nimbus, les rejoint. Ses moustaches frémissent et il s'approche de la gadji. Nimbus a ses préférences, ce qui amuse toujours la Bohémienne.

« Nimbus t'apprécie, gadji... »

Elle reprend les Tarots qu'elle vient de ranger et les pose devant elle.

« Je l'apprécie aussi. »

Elle caressant le chat.

« Alors... Patity... dis-moi pour quelle question tu viens consulter mes Tarots, ce soir ?
- Je viens pour une question très particulière ... Sans doute t'étonnera t-elle... Je voudrais savoir quel est mon avenir dans ce duché ... »

Zivapa acquiesce.

« Nenni... Elle ne me surprend pas... Je ressens grands mouvements de troubles en Anjou... Eh bien, alors allons-y, interrogeons les sur ton devenir en ce duché... Plutôt d'un aspect politique ou en général ?
- Politique... Je quitte mon poste de maire et est postulée pour un autre poste mais je ne sais si mon investissement est un bien pour ce duché ... »

Elle soupire. Zivapa hoche la tête, prend les cartes et commence à les mélanger en se concentrant sur la question.

« Je te laisse couper le jeu, Patity. »

Patity coupe le jeu à la 15e carte à main gauche et Zivapa le reprend. Patity est toujours impressionnée par l'attitude de Zivapa face à ses cartes. La Bohémienne les étale entre elles deux, face cachée sur le dessus.

« Tu connais maintenant le rituel du choix des cartes. Concentre toi sur ton état d'esprit actuel kathe thaj adadives, ici et maintenant, au regard de ta question et choisi-en une. »

Patity, pour la première fois de sa vie réussit à faire le vide de son esprit et se concentra sur la question. Patity consultant les Tarots pour la seconde fois, Zivapa peut se permettre de limiter ses explications. Les deux femmes se comprennent. La roulotte est au silence et à la concentration. La question est grave. Patity choisit la 20e carte à main droite.

« Ores tu vas m'en montrer trois, en te concentrant sur ta question. »

Patity lui montre la 13e carte à main gauche, la 7e à main gauche et la 18e à main droite. Zivapa prend chacune des cartes indiquées par Patity et les dispose à part, en forme de croix.

« Tu es prête, Patity ?
- Oui, je le suis plus que jamais.
- Apol ginov... Alors je lis...
- Je t'écoute, Zivapa. »

Zivapa retourne la première lame, l'annonce et se concentre avant d'en donner lecture.

« C'est le 4e arcane, l'Empereur. »



« Quatrième lame du tarot, l'Empereur est l'arcane de la masculinité par excellence. Il est représenté couronné, majestueusement assis sur un trône. »

A la vue de la carte, Patity sourit. "L'Empereur" ! Qu'allait-il pouvoir dire ???

« Placé per uci rig, l'Empereur me parle de toi et te place, ici et maintenant, au regard de ce chemin, sous le signe du travail. Pour toi l'action est le but de l'esprit. Il montre ta situation dans le duché : tu as charges importantes et tu travailles beaucoup. Il dit que tu as ce devenir en toi, Patity : t'investir et oeuvrer pour la collectivité, ce destin et les capacités. Le petit défaut de l'Empereur c'est parfois d'être un peu trop dirigiste et tu devras t'en méfier. Si quelqu'un te déçoit, il s'attire tes foudres pour longtemps, mais je n'espère pas à jamais... Tu es sensible à la rigueur, l'ardeur au travail et l'intégrité. L'Empereur dit que tu es stable, équilibrée et sûre de toi - attention de ne pas trop l'être ... Voilà ce que me dit l'Empereur. Crois-tu que sur ce chemin cela puisse te ressembler ?
- Je suis toujours aussi étonnée que tes cartes voient aussi clair en moi. Continuons !!
- Si fait, poursuivons... »

Toujours aussi concentrée, Zivapa retourne la lame, la regarde un instant, imperturbable... l'annonce et se concentre.

« C'est le 1er arcane, le Bateleur. »



« Cette lame représente la cause première. A la fois jongleur, escamoteur, le magicien est le créateur d'un monde illusoire par ses gestes et par sa parole, qui ouvre le jeu des 22 lames. Il semble jongler ainsi avec l'esprit et la matière. »

« Patity, placé po caco va, à dextre, le Bateleur parle des obstacles sur ce chemin. En général, il est symbole du commencement en tout, de la spontanéité... Mais à dextre, il parle d'erreurs, de brouille, d'escroc, de menteur et d'orgueil... Il peut signifier aussi un ou des ultimatums... Il y a comme une contradiction en cela car l'Empereur lié au Bateleur signifie que tu es protégée par ce Bateleur... Mais pourtant, ce même Bateleur, ce voyageur, cet homme qui pourrait être quelqu'un de très proche, car souvent il représente le... »

Zivapa s'arrête, interdite.

« Non...
- Zivapa ??? Qu'y a t’il ?? »

Zivapa blanchit, avale péniblement sa salive et bafouille.

« Il... il peut... re... représenter le... l'époux... Et ça me soucie terriblement... »

Patity palit mais ne voulait croire que Vadi puisse être très négatif. Le calme s'installa de nouveau en elle.

« Car le Bateleur à dextre a un côté illusionniste, hâbleur, arriviste, imposteur... Rien ne dit que ce soit contre toi, nenni. Pour le Bateleur, une "bonne" fin peut justifier les pires moyens... A toi de voir... Mais c'est pourtant cela le sens de cet arcane, une personne trompeuse, du cercle des proches, qui cherche à profiter de certaine crédulité. Par Dev, comme je souhaite me tromper sur toute la ligne même si, encore une fois, rien ne dit que les objectifs du Bateleur ne soient pas nobles... tu comprends ? S'il n'y avait pas cette association avec l'Empereur... Mais un homme qui te protège....
- Je crois savoir ce que cela peut vouloir dire ... Je ne suis pas inquiète. »

Zivapa ressent grand soulagement.

« Ah... fort bien... comme je le dis souvent, toi seule peut comprendre le message réel des Tarots. Continuons avec les aspects positifs...
- Oui, Zivapa, continuons. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 12e arcane, le Pendu. »



« Le Pendu correspond au douzième arcane du jeu de Tarot. Un homme est pendu la tête en bas, suspendu par le pied à un gibet, formé de deux arbres. Au premier regard, cette lame est celle de l'immobilité, de l'impuissance, d'un certain renoncement. Pourquoi est-il pendu ? S'est-il pendu lui-même ? »

« Placé en haut, cet arcane devrait nous parler des points positifs mais pourtant le Pendu est un arcane négatif. Il signifie le blocage, l'attente, l'impossibilité de réagir, la solitude. Si la lame suivante est positive, cette période ne durera pas longtemps. Il y a sur ton devenir une période difficile à traverser où tu seras dans l'incompréhension, car par-dessus tout, tu as besoin de croire en la finalité de ce que tu fais pour bien le faire. Tu vivras épreuves et contraintes, et parfois de ton propre fait. L'Empereur lié à au Pendu parle de difficultés matérielles et le Bateleur lié au Pendu d'actions douteuses ou de lourdes épreuves. Oui, une rude période mais les qualités de l'Empereur te concernant t'aideront à la traverser, si tu acquiers assez de confiance en l'avenir pour ne pas baisser les bras. Voilà ce que me dit l'Empereur.
- Parfois, l'envie de baisser les bras me prend et pourtant il y a toujours quelqu'un qui trouve les mots qui me réconfortent. De plus, savoir que je peux aider des gens me pousse à me relever. Si certains cherchent à me faire baisser les bras et je sais que beaucoup ont confiance en moi et cela m'aide à me relever et tenir face aux épreuves.
- Si fait, voilà qui rejoint le sens de l'arcane : appuie-toi sur qui le mérite... L'arcane suivant va nous parler des perspectives sur ton chemin en ce duché. »

Zivapa retourne la lame, l'annonce et se concentre.

« C'est le 10e arcane, la Roue de la Fortune. »



« Le dixième arcane du Tarot montre une roue où sont figurés trois animaux. En phase ascendante, c’est un chien pourvu d'un collier, signe de soumission ; au sommet, c’est un sphinx couronné, signe d'accomplissement et en phase descendante, un singe symbolisant la décadence. Ces trois animaux illustrent ainsi un cycle d'évolution où la position dominante est difficile à maintenir, le haut de la roue étant en équilibre instable. La Roue de la fortune est animée par un mouvement rotatif, dans lequel tous événements, expériences, occasions et possibilités futures s'élèvent et retombent, sous la forme de dualités, comme la naissance et la mort, le bien et le mal, l'abondance et la pauvreté, l'espérance et le désespoir. »

« Bien que neutre, cet arcane parle de victoire et de nouvelles perspectives. Certes, le Pendu lié à la Roue de la Fortune confirme bien les difficultés dans le travail mais... Mais l'association du Bateleur, de l'Empereur et de la Roue de la Fortune annonce l'accès à un poste à responsabilités assez élevé. Il y aura des opportunités que tu devras saisir. Ce sera peut-être un poste qui te permettra de voyager, comme ambassadeur, ou quelque chose comme ça. Et alors, ce sera le retour d'une période favorable car la Roue de la Fortune est le symbole de l'éternel recommencement des cycles de la vie. Les évènements s'enchaînent et les projets se concrétisent. Voilà ce que me dit la Roue de la Fortune, Patity.
- Euh pour ce qui est de la diplomatie.. ben ...euh ... enfin bref...”

Zivapa sourit.

« Quelque chose comme ça... Pas obligatoirement comme ça...
- J'ai en effet postulé à un poste relativement important.
- Oh ? Ne dis rien, on ne sait jamais.
- Oui, je garde cela pour moi, chère Zivapa.
- Ca pourrait te porter malchance. »

Zivapa porte le petit doigt à son oreille pour conjurer le mauvais sort.

« Bien... Ova... Voyons cet arcane caché... Je vais le calculer et il m'aider à conclure... 4 + 1 + 12 + 10... Pour une fois, c'est facile... 27 ... et 2 + 7 qui font 9.

C'est le 9e arcane, l'Hermite. »



« Neuvième lame du tarot, un homme d'âge respectable est dans l'obscurité. Tenant de la main gauche un bâton qui lui sert de canne et élevant de la main droite une lanterne éclairée, l'Hermite est synonyme de recueillement, d'illumination intérieure. En un mot, cette carte signifie la recherche de soi. Par son attitude humble, il fait penser à une personne tranquille, retirée, absorbée par sa réflexion et sa méditation. La lanterne de l'Hermite vous montre ce que vous savez ou ce qui c'est déjà passé. »

« En conclusion, l'Hermite évoque une austérité qui doit te rappeler l'idée d'agir avec maturité et précaution. Placé ici, l'Hermite porte l'attention sur la solitude, l'isolement. Sur ce chemin questionné, il y en aura, Patity et tu dois t'y préparer. Cela peut être momentané. Cet isolement ou l'austérité volontaire (ou non) te permettra de retrouver ou rechercher une grande harmonie intérieure. Tu éprouveras ce besoin avec sagesse. Ainsi tu rassembleras une énergie nouvelle et constructive. Même si certains jugent cela excessif, tu ne te détournes pas de tes principes ou de tes valeurs. Voilà le message des Tarots, mon amie. J'espère que tu n'es pas déçue ?
- Oh non, Zivapa, aucunement et déjà je ressens une grande paix m'envahir. »

La Bohémienne sourit.

« Tu es destinée à oeuvrer pour ce duché, Patity. Si tu en as le désir.
- Oui, Zivapa, je le désire du fond du coeur. Ce duché m'accueillit alors que mon propre comté me rejetait pour avoir fait ce que beaucoup auraient fait s'ils en avaient eu le courage.
- Alors voilà qui me sit. Tu sais, j'ai eu moult lectures ce jour, me voilà véritablement épuisée... je vais aller à la reposée...
- Oui, chère Zivapa, mais avant de me retirer permets moi de t'offrir ceci... »

Patity retira de sa besace une bouteille que Zivapa observa, intriguée.

« Ceci est de la liqueur de prune très ancienne.
- Oh... »

Elle sourit avec gourmandise.

« Tu viendras la goûter avec moi, d'accord ?
- Bien sûr, Zivapa, avec joie. »

Patity sourit à Zivapa. La Bohémienne raccompagne Patity à la porte.

« Bakht tu ke, Patity, que la Chance toujours t'accompagne.
- Merci et Bon repos Zivapa et à bientôt.
- Za devlesa, au revoir, Patity. »

Patity, après avoir poser une bise sur la joue de Zivapa et quitta la roulotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kumpania.niceboard.com
 
Anjou, gargote. 2e consultation de Patity.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guerre contre la Bretagne et l'Anjou
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Gargote Guyennoise : Economhydre de marché
» [Seigneurie de Brissac] Faye d'Anjou
» [RP] Echange charrette contre carrosse - Gargote helvétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kumpania de Zivapa, le campo du repos :: Les Roulottes et les Tentes :: Le refuge de Zivapa :: La roulotte de Zivapa :: Quand Zivapa lit les tarots :: Anjou-
Sauter vers: